search-form-close
  • Brent: $63,16+0,81%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Les Émirats arabes unis à l’origine de la cyberattaque contre le Qatar ?

DR
Les bureaux de la chaîne qatarie Al Jazeera aux Etats-Unis.

Les services de renseignements américains auraient découvert que le gouvernement des Émirats arabes unis (EAU) a orchestré la crise diplomatique entre le Qatar et les pays du Golfe, en étant à l’origine de la cyberattaque ayant déclenché ladite crise, rapporte ce dimanche le journal américaine The Washington Post.

| LIRE AUSSI : Entre le Qatar et ses voisins, une guerre d’influence via de puissants médias

La crise diplomatique entre le Qatar et plusieurs pays du Golfe, dont l’Arabie saoudite, les Émirats ou encore l’Égypte, a débuté début juin avec la rupture des relations diplomatiques de ces derniers avec le Qatar. Cette crise trouve sa source dans une série de déclarations attribuées à l’Émir du Qatar Tamim ben Hamad Al-Thani dans lesquelles il qualifie l’Iran de « pouvoir islamique » et a chanté les louanges de l’organisation palestinienne Hamas. Ces déclarations ont été publiées le 24 mai sur QNA, l’agence de presse officielle du Qatar. Mais les autorités qataries avaient immédiatement démenti que l’Émir ait tenu ces propos et dénoncé une cyberattaque contre l’agence QNA.

| LIRE AUSSI : Crise du Golfe : le Qatar rejette l’ultimatum de l’Arabie saoudite, les sanctions maintenues

Les services de renseignements des États-Unis auraient cependant découvert la semaine dernière que de haut responsables émiratis ont évoqué le 23 mai la mise en œuvre du plan de pirater l’agence qatarie. Les agences de renseignements américains n’ont cependant pas encore déterminé si les Émirats ont lancé l’attaque eux-mêmes ou s’ils l’ont sous-traitée.

L’ambassade émiratie à Washington a quant à elle formellement démenti toute implication de son gouvernement dans la cyberattaque. « Les EAU n’ont aucun rôle dans le piratage présumé décrit dans l’article », a affirmé l’ambassadeur émirati à Washington, Yousef al-Otaiba, dans un communiqué. Avant d’ajouter que « ce qui est vrai est le comportement du Qatar, le financement et le soutien d’extrémistes que ce soit les Talibans ou le Hamas ou Kadhafi. »

| LIRE AUSSI : Après l’Arabie saoudite, les États-Unis arment le Qatar

Ce n’est pas la première fois qu’une puissance étrangère est accusée d’être à l’origine de la cyberattaque. En juin dernier, la chaîne de télévision américaine CNN affirmait que des hackers russes étaient à l’origine du piratage. Information que la Russie a formellement démentie.

close
close