search-form-close

Les hôpitaux palestiniens condamnent les coupes dans l’aide américaine

Les hôpitaux palestiniens de Jérusalem-Est ont condamné lundi la décision américaine de leur couper 25 millions de dollars d’aide, mais espèrent surmonter cette perte grâce à l’Autorité palestinienne et au reste de la communauté internationale.

Les six hôpitaux concernés à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville annexée et occupée par Israël, “regrettent profondément” cette décision, a dit à la presse Walid Nammour, un responsable du réseau associant ces établissements.

L’administration Trump a annoncé samedi la suppression de cette aide, nouvelle mesure de rétorsion financière alors que la direction politique palestinienne refuse de parler aux Américains depuis décembre 2017 en raison d’un parti pris outrancièrement pro-israélien selon elle, culminant dans la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Les financements seront redirigés vers d’autres “projets prioritaires ailleurs”, a dit le département d’Etat américain.

Sans l’annonce par l’Autorité palestinienne de son intention de combler le trou, ces hôpitaux auraient été confrontés à “de graves problèmes de liquidités” et à la remise en question de traitements médicaux vitaux, a dit Walid Nammour.

Certains de ces soins n’étant disponibles qu’à Jérusalem, c’est la santé des cinq millions de Palestiniens des Territoires de Cisjordanie occupée et de la bande de Gaza sous blocus qui était en jeu, a-t-il dit.

Il a cependant noté l’annonce faite dimanche par l’Autorité palestinienne qui a indiqué qu’elle compenserait le déficit.

“C’est une excellente nouvelle pour nous”, s’est-il réjoui, “nous pouvons continuer à offrir des services essentiels qui ne sont pas disponibles dans d’autres hôpitaux à Gaza ou en Cisjordanie”.

L’Autorité basée en Cisjordanie occupée, préfiguration d’un gouvernement palestinien, n’a pas précisé comment elle ferait parvenir cette aide aux établissements de Jérusalem-Est, alors qu’Israël contrôle étroitement les financements d’activités palestiniennes à Jérusalem.

Le réseau des hôpitaux de Jérusalem-Est a appelé l’Union européenne et les pays arabes à aider l’Autorité.

L’administration Trump avait déjà annoncé qu’elle ne financerait plus l’agence onusienne UNRWA prodiguant ses services à des millions de réfugiés palestiniens, une semaine après avoir supprimé plus de 200 millions de dollars (170 millions d’euros) d’aide aux Palestiniens.

close