search-form-close
Lettre de Bouteflika : la phrase qui a semé le trouble

Lettre de Bouteflika : la phrase qui a semé le trouble

Une semaine après avoir annoncé le report de l’élection présidentielle, Abdelaziz Bouteflika a adressé, ce lundi 18 mars, une nouvelle lettre aux Algériens. Dans son message diffusé à la télévision, le chef de l’État aborde les projets pour la transition : la tenue d’une conférence nationale, suivie d’une révision de la Constitution qui aboutirait à une élection présidentielle.

Le président ne fixe aucune échéance pour l’aboutissement de son projet de « transition ». Mais une phrase dans la traduction en français diffusée par l’agence officielle a semé le trouble. « Tel est l’objectif suprême que je me suis engagé à concrétiser avant la fin de mon mandat présidentiel », écrit le chef de l’État dans son message. La fin du mandat du président étant fixée au 28 avril prochain, la phrase pouvait être interprétée comme l’annonce d’un départ à l’issue du quatrième mandat.

Mais, dans la version française corrigée de la lettre, lue au journal de 19 heures de l’ENTV, le mot « mandat » a été remplacé par « parcours ». Pour sa part, l’agence officielle APS a corrigé : « Tel est l’objectif suprême que je me suis engagé à concrétiser avant la fin de mon parcours présidentiel… », est-il écrit dans le passage corrigé de la lettre.

Dans la version arabe du message, c’est bien l’expression « parcours présidentiel » qui a été utilisée.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close