search-form-close
  • Brent: $63,44+0,06%
  • Taux de change: 1 € = 135,89 DZD (Officiel), 208 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Lucas Alcaraz : « Je veux rester longtemps en Algérie »

NEWPRESS
Luis Alcaraz, nouveau sélectionneur de l'Équipe nationale

Le nouveau sélectionneur national, Lucas Alcaraz, ne veut pas connaître le même sort que Christian Gourcuff, Milovan Rajevac et Georges Leekens qui n’ont pas fait de vieux os en Algérie. « J’espère rester longtemps en Algérie », a affirmé Alcaraz, ce mercredi, à l’occasion de sa première conférence de presse au Centre technique national de Sidi Moussa.

Premier technicien espagnol à diriger les Verts, Alcaraz a signé un contrat de deux ans avec la FAF, avec comme objectif une place dans le carré d’as de la CAN 2019. « J’ai signé un contrat de deux ans avec comme objectif la qualification à la CAN 2019 et une place dans les demi-finales de cette épreuve », a indiqué l’ex driver de Grenade, qui ne s’est pas trop étalé sur les chances de l’EN dans les éliminatoires du Mondial russe.

« La situation actuelle de la sélection algérienne est mauvaise. Nous allons lutter pour gagner tous les matches, en mettant de l’envie et du professionnalisme. Nous avons envie de tout faire pour aller au Mondial. Nous allons jouer chaque match pour le gagner », a précisé Alcaraz, pas effrayé par le challenge algérien.

« C’est un défi passionnant. C’est le plus grand défi de ma carrière d’entraîneur. J’ai eu la chance d’entraîner des joueurs algériens et africains. Je n’ai aucune appréhension. Je vais m’informer au maximum sur le football algérien et africain », dira le nouveau patron des Verts, adepte de la rigueur.

 « Objectif, les demi-finales de la CAN 2019 »

« Je ne suis ni dur ni mou, je suis rigoureux », a-t-il précisé, tout en annonçant qu’il va organiser un stage chaque mois pour les meilleurs joueurs du championnat national et qu’il privilégiera la forme du moment dans le choix des joueurs, tout en se disant prêt à convoquer des joueurs qui ne jouent pas dans leur club  s’il juge qu’ils sont très utiles à la sélection.

S’agissant de la composante de son staff, il a fait savoir qu’il aura deux autres assistants algériens, un adjoint et un entraîneur des gardiens de but que la FAF va choisir. Il a d’autre part nié tout contact avec Yacine Brahimi. « Je n’ai pas contacté Brahimi pour avoir des informations sur la sélection. Ce n’est pas correct de le faire », a-t-il souligné, tout en admettant par ailleurs qu’un travail spécial sera mené sur le plan moral après la débâcle de la CAN 2017.

« La sélection algérienne est composée de joueurs brillants qui sortent toutefois d’une grosse déception. Il faudra leur remonter le moral. Avant le premier stage, nous allons travailler dans trois voies différentes, à savoir analyser les matches de la sélection, discuter avec les joueurs et visionner les matches de nos prochains adversaires. Nous allons travailler en étroite collaboration avec les techniciens de la FAF et les entraîneurs des clubs pour avoir le maximum d’informations avant la prochaine date FIFA », a expliqué le technicien andalou qui se rendra, ce vendredi à Oran, pour assister au choc entre le MC Oran et le MC Alger.

close
close