search-form-close
Marches monstres et pacifiques à travers l’Algérie

Marches monstres et pacifiques à travers l’Algérie

23h15.Fin de ce direct.
23h00. Dix choses à retenir de la grande mobilisation du 4e vendredi. (lire)
21h29. Les manifestations d’aujourd’hui vues par l’ENTV

21h27. Alger : comment les manifestants ont salué les policiers à la fin de la grande mobilisation

29h58. Arrestation de 75 individus pour vol, violences et dégradation de véhicules et des biens publics et privés, selon un bilan provisoire de la DGSN qui fait état aussi de 11 policiers blessés légèrement.

21h01. L’Agence officielle APS titre en Une : « Des marches imposantes à travers le territoire national revendiquant le changement et le respect de la Constitution »

20h50. Le 4e vendredi de mobilisation pour le changement s’est déroulé dans le calme. Des millions de manifestants ont participé aux marches organisées partout dans le pays. De Tlemcen à Annaba en passant par Oran, Constantine, Alger, Bejaia, Sétif, Tizi Ouzou, Sidi Bel Abbès, Relizane, Naâma, Ghardaia, Ouargla, Bouira, Chlef, Ain Defla et la liste est encore longue parce que même dans les villes moyennes, les Algériens ont marché pour la même cause. Les manifestants ont été pacifiques, et les marches se sont déroulées dans une ambiance de fête.

20h46. Alger : comment les manifestants ont dégagé un passage pour un handicapé.

20h17. Alger : la situation est calme, la manifestation s’est dispersée, sans incident.

20h13. Via le live-tweet de Dilem :

20h04. Le JT de 20h00 de l’ENTV ouvre aussi avec les manifestations contre le système.

20H02. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, ce vendredi en début de soirée, sur la place Masséna à Nice, leur soutien au mouvement populaire en Algérie, rapporte Nice Matin.

19h50. Alger : solidarité entre les habitants et les manifestants (Zahra Rahmouni)

19h24. Importante mobilisation à Oran contre le report des élections.

19h23. Via le live-tweet de Dilem :

19h20.Alger : des policiers tirent en l’air sous des applaudissements nourris des manifestants.

19h15. Alger : Les secouristes bénévoles ont rejoint leur QG vers 17h30 pour éviter d’être confrontés aux casseurs. Contrairement à vendredi passé, la manifestation daujourdhui s’est déroulée globalement dans le calme. Des affrontements ont eu lieu à Telemly. Mais pour le moment aucun bilan n est disponible. En tous cas les secouristes ont globalement passé une journée tranquille.

19h00. Le JT de 19h00 de Canal Algérie ouvre avec les marches pacifiques. Le présentateur parle de centaines de milliers de personnes à Alger et d’ambiance festive. Canal Algérie montre les images des manifs dans plusieurs villes du pays. Chose inédite : Canal Algérie montre des pancartes et des banderoles où sont inscrits des slogans anti-système.

18h56. À Ghardaïa, les manifestants ont d’abord chanté ‘kassaman’ avant d’entamer la marche.

18h54. Alger : des tirs de bombes lacrymogènes ont été effectués par les policiers à la place Krim Belkacem (Telemly).

18h53. Via le live-tweet de Dilem :

18H48. Guelma : la manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika a réuni des milliers de personnes. Tout s’est déroulé dans le calme.

18h30. Tiaret : les habitants ont manifesté pour réclamer le départ du système.

18h23. À Alger, la manifestation s’est déroulée dans une ambiance conviviale.

18h20. Marée humaine à Alger, les manifestants très nombreux peinent à se déplacer.

18h18. Alger, Telemly : l’air irrespirable à cause des gaz lacrymogènes. les riverains se plaignent.

Crédits : TSA

 

18h16. Sétif : comme à Bejaia, un policier a rejoint les manifestants.


18h14. Bejaia : le policier qui a rejoint les manifestants, a eu un malaise. Diabétique, il a été évacué au CHU de Bejaia. Aucune inquiétude pour lui. Il a le soutien des manifestants.

18h13. Tizi Ouzou : la marche se disperse dans le calme, aucun incident.

18h12. Kherrata (Bejaia), où la première grande manifestation pacifique contre le 5e mandat a eu lieu.



18h12. Via le Live-tweet de Dilem :

18h09. Sur Didouche Mourad, la fête s’installe. Des jeunes avec des instruments de musique chantent.

18h07. Les tirs de gaz lacrymogènes contre les manifestants reprennent à Alger (Telemly).

18h05. La sortie d’Alger complètement bloquée.

Crédits : Info Trafic Algérie – ITA

 

18h03. Tlemcen : les habitants sont sortis en masse pour dire non au prolongement du mandat de Bouteflika.(source : Info trafic Algérie)

18h01. Grande mobilisation à Mostaganem contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

18h00. Des manifestations ont eu lieu à Milia dans la wilaya de Jijel.

Crédits : TSA

 

17h56. Alger : la manifestation commence à se disperser lentement. Des « sages » demandent aux marcheurs de rentrer chez eux. « Le message est passé, il faut que chacun rentre chez lui, pour éviter les problèmes et l’infiltration des casseurs ».

17h56. Boumerdès : une marée humaine pour dire « Non à la prolongation » du mandat de Bouteflika.

17h55. Alger : un couple de manifestants qui ont participé à la marche.

Crédits : K.A

 

Crédits : K.A

 

17h55. Comme partout en Algérie, des manifestations ont eu lieu à Ghardaïa.

17h53. Ambiance de fête à Alger.

17h52. Les manifestants nettoient la ville à Alger (info trafic Algérie).


17h50. Bouira : des jeunes mobilisés pour la collecte des bouteilles en plastique laissées par les manifestants.

Crédits : TSA

 

17h50. Ambiance détendue devant la Présidence de la République. Le dispositif policier maintenu. Les commerces sont ouverts.

17h42. Devant le lycée Bouamama (ex-Descartes) à l’instant.

Crédits : TSA

17h41. Via le live-tweet de Dilem :

17h40. Aux alentours de la Présidence de la République, le calme règne. La police est fortement présente. Des groupes de manifestants remontent d’Alger-centre, dans le calme après avoir participé à la manifestation.

17h40. Mohcine Belabbas participe à la marche à Alger.

17h28. Abdallah Djaballah chahuté par les manifestants à Alger.

17h25. Alger, les manifestants nettoyeurs n’ont pas attendu la fin de la manifestation pour commencer à nettoyer la ville. ils sont déjà à l’oeuvre.

17h25. Un slogan, une explication : « Allo Macron, prépare le bois, il n’y aura pas de gaz cette année » (Lire)

17h24. Constantine : la manifestation se poursuit, avec la présence de beaucoup de femmes. Des familles entières sont descendues dans la rue pour dire non au prolongement du mandat de Bouteflika, et réclamer le départ du système.

Crédits : TSA

17h19. Comme de nombreux chefs d’entreprise, Hassen Khelifati, PDG d’Alliance assurances, participe à la marche à Alger.

Crédits : TSA

17H17. Bejaia : un policier rejoint les manifestants, une première.

17h15. Alger : retour au calme à Telemly après des affrontements entre policiers et manifestants.

17h15. Via le live-tweet de Dilem :

17H13. Bouira : comme partout en Algérie, les manifestants ont brandi des pancartes contre Macron à cause de ses déclarations sur la crise politique en Algérie.

17h03. Alger-centre : la manifestation se poursuit dans le calme. Les affrontements se poursuivent à Telemly.

16h59. Bouira : les manifestants commencent à se disperser dans le calme et sans incident. Plus de 150.000 étaient au rendez-vous.

16h57. Encore des millions d’Algériens dans la rue : le pouvoir doit cesser de manœuvrer. (Lire)

16h50. Les policiers continuent de tirer des bombes lacrymogènes en direction des manifestants, qui ripostent par des jets de pierres. Les policiers repoussent les manifestants qui veulent marcher vers la Présidence.

16h47. Annaba : les manifestants se sont dispersés dans le calme. Selon le député Smain Kouadria qui a participé à la marche
« Tout s’est déroulé dans le calme et la bonne ambiance ». « Les drapeaux algérien, palestinien et l’emblème amazigh ont été brandit par les manifestants », selon M. Kouadria.

16h43. Alger : marée humaine dans le centre ville contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

16h42. Impressionnante marche contre le système à Skikda.

16h41. À Blida, la mobilisation citoyenne est également intacte.

16h40. Biskra : comme partout en Algérie, les biskris sont sortis en masse, pour réclamer du changement.


16h39. Alger : la police tire aux gaz lacrymogènes sur les manifestants.les affrontements vient d’éclater à Telemly.

16h37. Relizane : importante manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

16h35. Alger : des hommes portant des gilets oranges organisent les manifestants à Telemly. ils demandent aux personnes âgées, aux femmes de ne pas avancer vers El Mouradia.

16h33. Le message des manifestants au wali d’Alger.

Crédits : TSA

16h31. Relizane : un manifestant salue un policier.

16h30. À Chlef, des milliers de manifestants ont organisé aujourd’hui une marche pour s’opposer à la prolongation illégitime du mandat de Bouteflika. Beaucoup de familles ont participé à cette marche pour réclamer du hef de l’État de restituer tout de suite le pouvoir au peuple.

16h30. Des marches contre le prolongement du 4e mandat.

16h27. Alger-centre, toutes les rues sont « pleines » de manifestants. L’ambiance est festive.

[Crédits photo : TSA]


16h25. À Tlemcen, des dizaines de milliers de manifestants organisent en ce moment une marche festive au centre-ville pour dénoncer la décision de Bouteflika de se maintenir illégalement au pouvoir. « Non à la prolongation du mandat présidentiel », scandent les manifestants.

16h24. L’Agence officielle parle de marches imposantes dans plusieurs wilayas.

16h22. Hadjout (Tipaza) : manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

16h13. Alger, Tlemly : des jeunes jettent des pierres sur les forces antiémeute qui ne ripostent pas.

16h13. Alger-centre, mêmes les balcons sont « noirs de monde ».

16h11. Alger : marée humaine à la Place de la Grande Poste.

16h07.

16h06. Via le live-tweet de Dilem :

16h02. Relizane, des milliers de personnes ont manifesté aujourd’hui dans la rue pour exhorter Bouteflika à « quitter immédiatement le pouvoir ».

16h00. 4e vendredi de mobilisation pacifique contre le système.Grande mobilisation des Algériens partout dans le pays. Des marches se déroulent dans plusieurs villes, dans une ambiance festive, le calme et la convivialité. La réponse au plan de Bouteflika est cinglante.

15h59.

15h54. Tizi Ouzou : des centaines de milliers de personnes dans la rue, du jamais-vu.

Crédits : TSA

15h54.

15h50. Constantine : comme à Alger, les femmes sont présentes à la marche contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

[Crédits photo : TSA]

15h46. Via le twwet live de Dilem :

15H43. Bejaia : fait inédit depuis le début du mouvement de contestation, un policier affecté à la surveillance de la marche, a rejoint les manifestants. il a pris une pancarte, monté sur un fourgon, pendant que les manifestants scandaient « chorta chaab, khawa khawa » (police, peuple, frères, frères).

15h43. Bejaia : la mobilisation est intacte. Des centaines de milliers de manifestants observent en ce moment une grandiose marche au centre-ville. L’ambiance est festive. Des familles entières ont participé à cette manifestation. Parmi les slogans affichés sur les banderoles on peut lire : « Pour une transition sans le pouvoir », « Bouteflika dégage », ou encore « système dégage ».

15h40. Constantine : les manifestants ont répondu massivement à l’appel lancé via les réseaux sociaux pour chanter l’hymne national.

15h35. Via le live tweet de Dilem :

15h33. Ain Defla : manifestation contre le prolongement du mandat du président Bouteflika

15h32. À Alger, les bénévoles et les secouristes sont partout.

[Photo : TSA]

15h30. Constantine : la manifestation est plus importante que vendredi dernier. Près de deux millions de personnes sont dans la rue. La population distribue de l’eau. Des bénévoles passent avec des sachets pour récupérer les bouteilles vides.

15h21. À Jile, les manifestants sortis en masse chantent « kassaman » et « dégage FLN »


15h20. Alger : au niveau de l’école des Beaux-arts, la police a barricadé la route avec des camions antiémeute et empêche les manifestants d’avancer vers El Mouradia.

15h18. Des dizaines de milliers de manifestants sont actuellement dans la rue, partout dans le pays. Tout se déroule dans le calme et la convivialité.

15h17. Médéa : les habitants sont sortis en masse pour réclamer le changement.

 

15h16. Sétif : importante manifestation contre le système, les manifestants dénoncent « un président par procuration ».


15h13. Mostaganem : manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika et pour le changement

15h12. Alger, la Place Audin « noire de monde »

15h08. Grande marche à Oran contre le système

15h05. Marée humaine à Alger-centre, les manifestants n’arrivent même pas à se déplacer les rues et ruelles environnantes sont « saturées » de manifestants qui manifestent pacifiquement. C’est tellement calme, que les enfants font la sieste, portés par leurs parents Une ambiance de fête règne à Alger. Aucun incident n’est signalé.

Des familles entières participent à la manifestation  beaucoup plus que vendredi 8 mars

15h04. Bord Bou Arreridj : des milliers de manifestants dans la rue

15h03. Karim Tabbou participe à la manifestation à Alger

Les manifestants scandent » L’Algérie nous avons aussi notre part »

15h00. Place Addis-Abeba (Alger) à l’instant : les manifestants marchent vers Alger-centre

La police interdit aux piétons et aux voitures de descendre vers Alger-centre via le Palais du peuple
Bejaia ; le policier qui a rejoint les manifestants fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux. Sa photo est largement partagée.

14h58. Alger, place Addis-Abeba; les policiers orientent les manifestants vers la Place du 1er mai
Ils empêchent les manifestants de converger vers le Palais du peuple.

14h56. Quelques slogans anti-Macron brandis par les manifestants à Alger-centre

14h53. Oran : manifestation contre le prolongement du 4e mandat (Akram El Kebir sur Facebook)

14h52. Alger, place Addis-Abeba, à pied ou en voiture, des groupes de manifestants se dirigent vers le centre-ville
dans une ambiance familiale

14h52. Bejaia : un policier rejoint les manifestants

14h50. Imposante marche à Bejaia contre le prolongement du 4e mandat de Bouteflika

14h48. Alger : la circulation est fermée au niveau de la Place Addis-Abeba, forte concentration des forces antiémeute devant l’hôtel El Djazair (ex-Saint Georges). Les policiers détendus, discutent avec les manifestants, l’ambiance est détendue

14h47. Des manifestations contre le prolongement du mandat de Bouteflika se déroulent aussi à Batna

14h45. Bejaia : un policier rejoint les manifestants qui scandent « chorta ou chaab, khawa khawa »

14h43.

Alger : d’El Mouradia, les manifestants enveloppés de drapeaux nationaux descendent vers Alger centre

14h35. Les Constantinois manifestent avec leurs enfants pour dire non au prolongement du 4e mandat

14h31. Les manifestants sont bloqués par les forces antiémeute au niveau de l’Ecole des Beaux-arts à Alger pour les empêcher d’avancer vers El Mouradia

14h31. Via le live tweet de Dilem

14h28. A Boumerdes, la foule devient de plus en plus dense

14h28. Marée humaine à Alger-centre pour dire non au prolongement du mandat de Bouteflika

14h24.D’Alger centre, les manifestants remontent le boulevard Mohamed V, en direction d’El Mouradia. La police a cédé le passage

14h23. Alger-centre: marée humaine, les manifestants scandent des slogans contre Ouyahia, Bedoui, Lamamra
« selmya, selmya »

14H20. VIDÉO. Tizi Ouzou : manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika

14h16. Alger-centre: des manifestants sont arrivés à Tlemly et se dirigent vers El Mouradia

14h16. Début des manifestations à Constantine et à Boumerdes

14h12. Dans un communiqué, EuroMed Droits « rappelle les autorités algériennes au respect de la liberté d’expression et au droit à la manifestation pacifique, garantis par la Constitution Algérienne et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (articles 19 et 21) auquel l’Algérie est un État partie ».

14h10. Alger, place Mauritania

14h08. Alger, boulevard Amirouche, noir de monde

14h07. « Djeich chaab, khawa khawa ». Les manifestants saluent les forces antiémeute à leur façon

14h06. La soeur de Larbi Ben M’hidi dans la rue pour manifester contre le prolongement du mandat de Bouteflika

14h03. Ce vendredi, des manifestations pacifiques réunissant des milliers de personnes, se déroulent dans plusieurs villes du pays. La mobilisation citoyenne s’annonce plus importante que celle de vendredi dernier. Pour le moment, tout se déroule dans le calme, sans incident. Les manifestants pacifiques scandent les mêmes slogans partout dans le pays

Des femmes, des jeunes, des vieux, des enfants, des familles entières participent aux marches

14h02. Annaba : des milliers de personnes dans la rue contre le prolongement du mandat de Bouteflika

14h01. M’sila : début des manifestations pacifiques contre le système

13h52. Alger-centre : les manifestants avancent sur le Boulevard Mohamed V, en direction de la Présidence, les policiers semblent déborder

13h49. Bejaia : début de la marche anti système

13h48. Alger-centre : les chauffeurs de bus assurent le transport des manifestants gratuitement

 

13H47. Via le tweet live de Dilem

13h46. A Alger-centre, les riverains ont offert du couscous aux manifestants

Tizi Ouzou : des dizaines de milliers de personnes participent à la marche pour réclamer le départ du système


 

13h43. Alger, rue Hassiba, les manifestants scandent des slogans anti Bouteflika

13h41. La police bloque les accès vers la présidence à partir d’Alger centre

13h40. La manifestation prend de plus en plus de l’ampleur et s’annonce beaucoup plus importante que celle de vendredi dernier


 

13h35. Alger-centre est déjà noire de monde : place Audin, Grande Poste, rue Hassiba

13h33. « Tu prolonges le mandat, on prolonge le combat ». « On ne construit pas un navire en fer, avec du vieux bois ». « Se révolter, c’est rester vivant », « résistance et non à l’alternance désignée par la France », « la rue ne se taira pas », « Bedoui dégage » sont parmi les slogans scandés aujourd’hui par les manifestants à Alger-centre.

13h32. La police veut empêcher les manifestants de marcher vers El Mouradia pour éviter des affrontements.

13h29. Début de la manifestation à Bouira

13h27. Via le live tweet de Dilem

12h57. Alger-centre : la manifestation commence rue Hassiba Ben Bouali

12h56. Alger-centre, peu avant 13h00


 

12h55. La manifestation est pacifique. Des grands-mère, des enfants, des jeunes, des vieux, des enfants y participent dans une ambiance conviviale.

12h54. Des groupes de manifestants continuent d’arriver à Place Audin, Grande Poste, les lieux habituels de rassemblement.

12h53. Alger, rue Didouche Mourad, des riverains offrent aux manifestants de l’eau et des dattes


 

12h52. À Alger aujourd’hui (soucre : El Bilad).


 

12h37. Alger-centre : les manifestants, près d’un millier, tentent de remonter le boulevard Mohamed V. Beaucoup de familles, des enfants, des femmes participent à la marche

12h29. L’Organisation nationale des retraités de l’ANP réclame le respect de la constitution et de la volonté populaire, et affirme leur soutien à l’ANP.


 

12h27. Béjaïa : les premiers manifestants commencent à se regrouper près de la maison de la Culture Taos Amrouche au centre-ville, en prévision de la marche qui débutera à 14 h, pour exprimer un rejet total de l’offre du pouvoir et réclamer le départ immédiat de Bouteflika et du système politique qu’il incarne.

12h25. Alger-centre : la foule des manifestants continue de grossir. Des manifestants tentent de remonter le boulevard Mohamed V, les forces antiémeute bloquent le passage

12h24. Bouira : Fin de la marche à Mechedallah dans le calme et sans incident. Des manifestants s’apprêtent à rejoindre la ville de Bouira pour prendre part à la grande manifestation après la prière de vendredi

12h17. Tizi-Ouzou : Des milliers de manifestants sont rassemblés devant l’université et s’apprêtent à marcher


 

12h07. Via le tweet live de Dilem

12h03. Bouira : contrairement aux trois vendredis passés, les services de sécurité ont déployé un dispositif draconien des éléments antiémeute autour du siège de la wilaya, et de la daïra.

12h01. La sœur du Moudjahid Larbi Ben M’hidi s’apprête à marcher contre le prolongement du 4e mandat

11h53. Alger-centre : beaucoup de familles sont déjà dans la rue. Selon nos journalistes sur place, la journée de mobilisation de ce vendredi commence plus fort que celle du 8 mars. Les slogans ont été actualisés et Macron est sur de nombreuses pancartes

11h50. Alger-centre : Un citoyen distribue des feuilles blanches aux manifestants pour écrire le slogan qu’ils veulent

11h41. Bouira : Plusieurs bus ont été mobilisés depuis les communes de la wilaya pour transporter des citoyens pour marcher à Alger.

11h38. Bouira : la gendarmerie a mis en place des barrages filtrants sur l’autoroute  pour empêcher les manifestants des autres wilayas de rejoindre la capitale pour manifester

11h36. Bouira : à Mechdellah, la marche contre le prolongement du mandat de Bouteflika a commencé plutôt que prévu

11h53. Marche à Tizi Ghenif à Tizi-Ouzou contre le prolongement du 4e mandat


11h31. Des éléments du Gosp, unité d’élite de la police, viennent de prendre position aux alentours de la présidence
Plusieurs véhicules de cette unité viennent d’être déployé. La police bloque les accès à la Présidence de la république.

11h23. Ils manifestent en brandissant le drapeau national et des slogans hostiles au pouvoir

11h22. Alger-centre : des groupes de manifestants se forment rue Didouche, Place Audin

11h17.

11h15. À coté de la Présidence, un dispositif de police est déployé, pas de signes de tension, les policiers semblent détendus, les commerces sont ouverts.

Des camions antiémeute et des véhicules 4×4 sont stationnés en face de la Présidence à El Mouradia.

11h14. Tizi-Ouzou : la foule commence à se former devant l’université

11h10. Devant le lycée Bouamama (ex-Descartes), à quelques centaines de mètres de la Présidence, l’ambiance est détendue. Des véhicules de la police antiémeute sont déployés et les policiers semblent sereins et calmes. Ils discutent avec les citoyens.

11h03. Alger-centre : la foule de manifestants continue de grossir à la place de la Grande Poste.

Un autre rassemblement est en train de se former à Place Audin. Un concert de klaxons à l’intérieur du tunnel des facultés

10h59. Des manifestants venus de l’intérieur du pays pour manifester à Alger sont bloqués à l’entrée est de la capitale par la gendarmerie, selon Abdelouahab Fersaoui, président de l’association Raj

10h58. Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos circulent montrant des travailleurs de Sonatrach en train de manifester à Hassi Messaoud et Hassi Rmel

10h57. VIDÉO. « Macron dégage » : les manifestants dénoncent le soutien de Paris à Bouteflika  (Lire)

10h53. Alger, place de la Grande Poste, le rassemblement se poursuit, des vendeurs à la sauvette proposent des drapeaux nationaux aux manifestants.

10h52. Face à la révolte pacifique des Algériens, le pouvoir en quête de stratégie (Lire)

10h39.

10h34. Alger, en direct de la Grande Poste

10h16. Alger : la manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika a commencé par un rassemblement devant la Grande Poste.

Les manifestants scandent des slogans habituels contre le pouvoir.  Un nouveau slogan a fait son apparition aujourd’hui : »dégage Macron »

Photo TSA


 

Photo TSA


 

 

10h11. Des centaines de personnes sont rassemblées devant la Grande Poste (Alger) pour dire non au prolongement du 4e mandat.

10h08. Hassi Messaoud ; rassemblement des travailleurs de Sonatrach

 

10h06. Abdelouahab Fersaoui, président de l’association Raj : »c’est une journée décisive pour le mouvement populaire ». « Je pense que les Algériens vont sortir en masse pour rejet les propositions du pouvoir, qui n’a toujours pas répondu aux revendications de la rue »

10h02. Les manifestants commencent à se rassembler devant la Grande Poste (Alger)

 

09h45. À Alger des hélicoptères de la police commencent à survoler la ville.

09h44. Alger :devant le Palais du peuple, un impressionnant dispositif de sécurité est déployé. Des dizaines de véhicules de la police antiémeute sont stationnés entre El Mouradia et le Palais du peuple. Sur la rue Didouche Mourad, en face du Jardin Beirut, des dizaines de véhicules de la police antiémeute sont stationnés. Le dispositif de sécurité cette matinée à Alger est impressionnant.

09h43. Des appels sur les réseaux sociaux sont lancés pour demander aux manifestants de ne pas marcher vers la Présidence ou le Palais du gouvernement, pour éviter les affrontements avec les services de sécurité.

09h16. Quatrième vendredi de révolte populaire : l’enjeu de la mobilisation (Lire)

09h02. « La position de Macron peut être interprétée comme une ingérence dans les affaires de l’Algérie » (Lire)

08H32. À proximité de la présidence de la République, un dispositif policier est visible, avec cinq camions anti-émeutes. Aucune présence des éléments du GOSP ni de la Garde Républicaine. Les policiers semblaient détenus ce vendredi matin.

08H30. VIDÉO. Des étudiants de Tlemcen ont réalisé une vidéo dans laquelle ils s’expriment sur la révolte actuelle et sur leurs désirs de changement pacifique.

 

08H25. Sur les réseaux sociaux, l’armée partage de manière non-officielle des messages rappelant les liens entre l’ANP et le peuple algérien, démentant ainsi les rumeurs qui ont circulé ces derniers jours sur les intentions de l’ANP.

La mobilisation populaire pour obtenir le départ du président Bouteflika au terme de son mandat actuel et contre le pouvoir en place se poursuit. Ce vendredi, de nouvelles marches populaires sont attendues à travers tout le pays.

En plus des appels à manifester lancés et relayés sur les réseaux sociaux, de nombreux partis politiques, des associations de la société civile, des personnalités et des organisations professionnelles ont appelé tout au long de la semaine à manifester massivement ce vendredi.

L’ampleur des manifestations sera un des enjeux de ce quatrième vendredi. Durant la semaine, le pouvoir a tenté de reprendre l’initiative, sans convaincre. La nouvelle « offre » initiée lundi par la présidence a été rejetée dès le lendemain par la rue.

Hier jeudi, Noureddine Bedoui et Ramtane Lamamra ont animé une conférence de presse pour tenter d’expliquer la démarche du pouvoir, sans convaincre. L’attitude du nouveau Premier ministre, qui n’a pas répondu aux principales questions, a même suscité beaucoup de moqueries sur les réseaux sociaux. Quant à Lakhdar Brahimi, l’autre personnalité appelée à la rescousse, il est presque inaudible.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close