search-form-close

Mondial-2030 : le président de la Fifa réagit sur une éventuelle candidature maghrébine

Le président de la fédération internationale de football (Fifa) l’Italo-Suisse Gianni Infantino a qualifié de « bonne » l’idée d’une éventuelle candidature conjointe maghrébine entre le Maroc, l’Algérie, et la Tunisie, pour l’organisation de la Coupe du monde 2030.

« L’idée est bonne, mais je pense qu’il y a un dossier qui a été proposé pour la session 2030 entre l’Uruguay, le Paraguay et l’Argentine. Je ne pense pas que la candidature soit un problème après que le Canada, le Mexique et l’Amérique aient eu l’honneur d’organiser le Mondial 2026… mais cette session comportera 48 équipes, et elle aura besoin de beaucoup de choses comme les stades, les installations, les infrastructures. Globalement, nous sommes ouverts à toutes les idées et les suggestions…Si une nouvelle candidature est déposée, nous nous pencherons dessus bien évidemment et nous échangerons à ce propos avec les organismes concernés. Je suis persuadé que plusieurs candidatures seront déposées, mais n’oublions pas que l’organisation d’un tel tournoi ne sera pas facile du tout », a déclaré vendredi Infantino lors d’une conférence de presse tenue au Stade Loujniki de Moscou.

Le premier responsable de l’instance internationale s’exprimait à deux jours de la finale de la Coupe du monde 2018 devant opposer la France à la Croatie dimanche à Moscou (16h00, algériennes).

L’Algérie, via le ministre de la jeunesse et des sports Mohamed Hattab, et la Tunisie à travers le président de la fédération de football (FTF) Wadii Jarii, ont annoncé leur intention de présenter une candidature commune avec le Maroc, pour abriter le Mondial 2030.

« Avec les infrastructures sportives qui avaient été construites dans le cadre du programme du Président de la République au profit de la Jeunesse et des Sports. Aujourd’hui, l’Algérie est prête à étudier une éventuelle candidature commune avec le Maroc et la Tunisie pour l’organisation de la Coupe du monde 2030. Je pense que nous avons les moyens pour organiser des rendez-vous internationaux majeurs », a indiqué le ministre de la jeunesse et des sports algérien Mohamed Hattab.

L’Égypte s’est également positionnée pour faire partie des pays candidats : « Nous rêvons d’abriter la Coupe du monde 2030. Nous devons également penser dès maintenant à l’idée de se porter candidat pour organiser les Jeux Olympiques JO-2032», affirmait le ministre des Sports égyptien Achraf Sobhi.

Le Maroc a échoué à organiser le Mondial 2026 au profit de la candidature commune : États-Unis, Mexique, et Canada. Dans la foulée de cet échec, le Maroc a annoncé qu’il sera déjà candidat pour l’organisation de l’édition 2030. Selon les observateurs, le Maroc « n’a aucune chance d’abriter le tournoi dans le cas où il viendrait à se porter seul candidat».

D’autres pays sont intéressés par l’édition 2030. L’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay sont aussi sur les rangs. Ils veulent proposer une candidature commune pour célébrer le centenaire de la première Coupe du Monde qui s’est déroulée en 1930 en Uruguay. La fédération internationale (Fifa) ne devrait se décider qu’en 2022, lors du Mondial qui se déroulera au Qatar.

close