search-form-close
Présidentielle : Amara Benyounes déjà victime d’une fake news

Présidentielle : Amara Benyounes déjà victime d’une fake news

La campagne électorale n’a pas encore commencé. Mais les premières fausses informations commencent à circuler sur la toile. Une information faisant état de l’agression d’Amar Ghoul et d’Amara Benyounes à Vitrolles, dans les Bouches du Rhône, en France, a été relayée par certains sites d’information et partagée d’innombrables fois sur les réseaux sociaux depuis hier mardi.

Dans un article publié le 19 février sur le site adn-news.com, il est raconté comment les deux hommes politiques, soutiens de Bouteflika dans sa candidature à un cinquième mandat à la tête du pays, ont été visés par des insultes et des jets d’objets pendant un « meeting » organisé par eux dans le cadre de la campagne électorale pour Bouteflika.

L’article truffé d’incohérences et de contre-vérités est dénué de crédibilité. L’auteur parle en effet d’une campagne présidentielle qui bat déjà son plein, avec plusieurs meetings organisés. Or, il n’en est rien, la campagne n’a pas encore commencé et le duo, Ghoul-Beynounes, n’a encore animé aucun meeting ou rencontre. Ce qui n’a pas empêché que l’article soit très partagé et largement diffusé sur les réseaux sociaux.

Des recherches ont permis de découvrir que l’article, source de la fake news, est une copie intégrale d’un article publié le 31 mars 2014 sur le site Euroalgerie qui donnait comme source de l’article, un site, algerie-express.com, qui n’existe plus.

En mars 2014, Benyounes et Ghoul étaient bien chargés de mener campagne en faveur de Bouteflika en France. La paire avait tenu plusieurs meetings, dont un à Vitrolles qui a été perturbé par des opposants. L’information avait été alors donnée par Le Soir d’Algérie. « Les deux ministres avaient déjà été pris à partie par des opposants au scrutin présidentiel la semaine dernière à Vitrolles, à Marseille. Amara Benyounès et Amar Ghoul n’ont dû leur salut qu’à l’intervention de la police qui les extirpa du guet-apens », a rapporté le quotidien dans son édition du 6 avril.

La fausse information a été démentie, ce mercredi matin, par Besma Bendris, chargée de communication du MPA. « Le président du parti (Amara Benyounes se trouve actuellement en Algérie et il n’a pas quitté le territoire national », précise-t-elle. Amara Benyounes est numéro 2 de la direction de campagne du chef de l’Etat, en charge de la communication.

close