Présidentielle : Tebboune dévoile son programme électoral — TSA
search-form-close
Présidentielle : Tebboune dévoile son programme électoral

Présidentielle : Tebboune dévoile son programme électoral

Abdelmadjid Tebboune a dévoilé, ce samedi 9 novembre lors d’une conférence de presse à Alger, les grandes lignes de son programme électoral articulé autour de 54 promesses, un chiffre qui se réfère à la Révolution.

Placé sous le thème « engagés pour le changement, capables de le réaliser », ce programme comporte « une large révision de la Constitution, une reformulation du cadre juridique des élections, un renforcement de la bonne gouvernance à travers la séparation du monde des affaires de la politique, et une mise en place de mécanismes garantissant la probité des fonctionnaires publics », selon le compte-rendu de l’agence officielle.

Autres axes du programme : réforme globale de la Justice, de l’organisation territoriale et de la gestion de l’administration locale, le raffermissement de la démocratie participative, l’édification d’une société civile libre et active en mesure d’assumer sa responsabilité en tant que contre-pouvoir, mise en application d’un plan d’action au profit des jeunes régi par un cadre réglementaire incluant des mesures permettant de « transmettre le flambeau à la jeunesse », et la consolidation des composantes de l’identité nationale, à savoir : l’islam, l’arabité et l’amazighité.

Au chapitre économique, Abdelmadjid Tebboune projette l’ « application d’une nouvelle politique de développement hors-hydrocarbures, la substitution des produits importés par d’autres locaux en vue de préserver les réserves de change, la promotion des start-up, le renforcement du rôle économique des collectivités locales dans le développement et la diversification de l’économie nationale, l’amélioration du climat des affaires et l’encouragement de l’investissement notamment extérieur direct ».

Dans ce contexte, le candidat Tebboune a promis de supprimer l’impôt pour tous ceux dont le salaire est inférieur à 30.000 Da, à récupérer l’ « argent volée ». Il s’est également engagé à régler le problème des retraites. « Ce n’est pas du populisme, mais c’est une méthode étudiée. Je m’engage à améliorer le pouvoir d’achat de la classe ouvrière et de la classe moyenne », a-t-il promis dans la conférence de présentation organisée à l’hôtel El Djazair.

Par ailleurs, il a promis de mettre l’industrie militaire au service de la sécurité et de la défense nationales, et en faveur du développement économique, et de s’employer à la révision des objectifs et des missions classiques de la diplomatie algérienne, tout en veillant à la promotion de la participation de la communauté nationale à l’étranger.

Interrogé par la presse sur un éventuel soutien du FLN, Abdelmadjid Tebboune a indiqué qu’il se présentait en candidat libre et que « toutes les voix qui me soutiennent sont les bienvenues à l’exception de celles qui gravitent autour du courant étranger ou attentent aux constantes nationales ».

Pour lui, son programme « cadre avec le vécu et les revendications du Hirak ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close