search-form-close
  • Brent: $62,65-1,80%
  • Taux de change: 1 € = 135,70 DZD (Officiel), 208 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Rassemblement des médecins résidents grévistes, menace d’une grève illimitée

Les médecins résidents ont entamé leur quatrième semaine de protestation en organisant un rassemblement au CHU de Bab El Oued à Alger, ce mardi 5 décembre.

Le rassemblement, qui a vu la présence de médecins résidents venus des établissements de santé d’Alger et des wilayas du centre comme Tizi-Ouzou et Blida, s’est tenu alors qu’un arrêt de travail de deux jours est observé par les médecins résidents pour la quatrième semaine consécutive.

La situation ne semble pas se débloquer, malgré la rencontre qui s’est tenue mardi 28 novembre entre le ministre de la Santé et les médecins grévistes, et au terme de laquelle le ministre a reconnu l’échec du service civil dans sa forme actuelle et a promis de discuter des doléances des résidents avec le Premier ministre.

Les futurs médecins spécialistes portent des revendications qui concernent, en plus du ministère de la Santé, celui de la Défense nationale, pour les exemptions du service national dont ils sont exclus ainsi que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour les modalités des études de spécialisation.

À ce titre, le Docteur Taileb, médecin résident membre du bureau du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), a annoncé que les médecins grévistes « ont remis les coordonnées de leurs représentants au Premier ministre et au ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique » dans l’espoir que ceux-ci prennent contact pour entamer de vrais discussions.

Le mouvement de protestation organisé par le Camra tend à se durcir. Ainsi, le collectif a abordé dans un communiqué, l’éventualité d’appeler à une grève illimitée si les revendications des médecins résidents ne sont pas satisfaites.

« Les résidents n’ont pas encore montré l’étendue de leur force et de leur solidarité qui ne fait que croître. Et nous ne cesserons de prouver notre volonté inébranlable d’être maîtres de notre destin afin d’avoir enfin l’égard qu’on mérite », peut-on lire dans le communiqué.

close
close