search-form-close

Un scientifique palestinien assassiné en Malaisie, sa famille accuse le Mossad

Un scientifique palestinien et membre du Hamas a été assassiné samedi à Kuala Lumpur en Malaisie, a annoncé le mouvement islamiste à Gaza, la famille de la victime accusant le Mossad israélien.

Publicité
Loading ads video ..

Le docteur Fadi el-Batch, spécialisé dans l’énergie, “a été assassiné alors qu’il se rendait à une mosquée pour la prière de l’aube” dans la capitale malaisienne, a indiqué sans autre précision le Hamas qui contrôle la bande de Gaza, dans un communiqué.

Le mouvement palestinien n’a pas pointé du doigt des responsables, alors qu’il accuse souvent immédiatement Israël, son ennemi juré, de tels assassinats.

Mais la famille El-Batch, dans la bande de Gaza a, elle, aussitôt accusé le Mossad, le service de renseignement israélien, dans un communiqué.

“Le Mossad est derrière l’assassinat de Fadi el-Batch, 35 ans”, a-t-elle indiqué en appelant les autorités malaisiennes “à trouver les suspects avant qu’ils ne prennent la fuite” et à faciliter le transfert de sa dépouille à Jabaliya, dans la bande de Gaza, afin qu’il y soit inhumé.

Interrogé par l’AFP, un responsable gouvernemental israélien, qui a requis l’anonymat, n’a souhaité faire aucun commentaire.

A Kuala Lumpur, l’agence de presse malaisienne, citant la police, a annoncé la mort tôt le matin d’un Palestinien présenté comme un professeur d’université, tué par deux hommes armés circulant à moto.

“L’un des deux suspects a tiré 10 balles, dont quatre ont atteint la tête et le corps du professeur qui est mort sur le coup”, a précisé le chef de la police de Kuala Lumpur, Datuk Seri Mazlan Lazim, cité par l’agence.

Le professeur était également un imam à la mosquée près de son lieu de résidence et était marié et avait trois enfants, a-t-il ajouté.

Selon des images enregistrées par des caméras de vidéo-surveillance, les deux assaillants ont attendu pendant vingt minutes avant qu’il ne sorte de chez lui.

“Il était la cible”, a indiqué le chef de la police malaisienne en soulignant que la police allait s’employer à identifier les suspects.

close