search-form-close
Un train rapide Alger-Constantine n’est pas une priorité pour la SNTF

Un train rapide Alger-Constantine n’est pas une priorité pour la SNTF

Farouk Batiche / NEWPRESS

Un train rapide Alger-Constantine n’est pas pour demain, a assuré, ce dimanche, le DG de la SNTF Yacine Bendjaballah, sans donner d’explications. « La priorité est donnée à l’axe Alger-Oran », a-t-il annoncé ce matin sur la chaîne III de la Radio nationale (vidéo à partir de 17’55), en précisant que des travaux de modernisation de cette ligne « ont été lancés ». Dans le cadre de ce projet, des travaux commenceront bientôt sur le réseau ferroviaire de la banlieue d’Alger, entre El Harrach et Al Afroun.

« Les usagers vont le sentir », prévient le patron de la SNTF. « C’est un mal pour un bien », a-t-il tempéré. Les travaux de modernisation devront s’achever fin 2017, avec comme objectif de faire le trajet Alger-Oran « en 4 heures » avec une fréquence d’ « un train toutes les 2 heures », selon le patron de la SNTF. La vitesse des trains ne dépassera pas 120 km/h sur cette ligne, en raison de « la présence » des passages à niveau, a précisé M. Bendjaballah.

Bendjaballah a confirmé la mise en service de la nouvelle ligne ferroviaire électrifiée Alger-Tizi-Ouzou le 15 avril prochain. « Le prix du ticket, fixé à 170 DA restera inchangé », a-t-il promis. Il a annoncé le lancement, le 8 avril, des essais techniques sur la nouvelle ligne ferroviaire Oran-Saida et le renforcement des dessertes sur la ligne Oran – Béchar de deux trains/jour.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close