search-form-close
Un week-end à Djelfa, entre agrotourisme et histoire

Un week-end à Djelfa, entre agrotourisme et histoire

REPÉRÉ POUR VOUS. En cette fin octobre, le froid presque glacial a fait sortir prématurément les Kechabia, ces longues robes en poil de dromadaire ou en laine d’agneau, indissociables de la région depuis des siècles. Le soleil matinal perce, avec peine le gros nuage gris qui a commencé dès la veille à couvrir le ciel, annonçant une pluie que les Djelfaouis accueillent toujours avec joie, comme ils le font pour leurs hôtes. La ville est à 1100 mètres d’altitude au cœur des Hauts-plateaux et on parle déjà de l’imminence des premiers flocons de neige.

LIRE LA SUITE

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close