search-form-close
VIDÉO. Nouveau stade d’Oran : la pelouse passe du vert au jaune

VIDÉO. Nouveau stade d’Oran : la pelouse passe du vert au jaune

Il fait partie des plus grands stades, avec ceux de Baraki (Alger) et Tizi-Ouzou, lancés ces dernières années pour doter l’Algérie d’infrastructures sportives modernes.

Le stade d’Oran, qui a été initié pour permettre à la grande ville de l’ouest algérien, de disposer d’un stade aux normes et accueillir les Jeux méditerranéens prévus initialement en 2021, avant d’être reportés à 2022, n’en finit pas avec les mauvaises surprises.

Comme tous les grands chantiers de BTP en Algérie, la construction de ce complexe sportif a pris beaucoup de retard. Lancés en 2010 pour plus de 140 millions de dollars, le nouveau stade d’Oran devait être livré en 2017. Trois ans, il est toujours en chantier.

Et les choses se déroulent plutôt mal pour l’entreprise en charge de la pose de la pelouse en gazon, qui a changé de couleur en quelques semaines, passant du vert au jaune paille. La mi-mai, lors de la visite du Premier ministre Abdelaziz Djerad à Oran, il s’est rendu sur le site du chantier du futur grand stade de la 2e ville du pays. Les images diffusées à l’époque montraient une pelouse verdoyante qui n’a rien à envier à celles des grandes enceintes européennes.

Mais ce n’était que temporaire, puisque des images plus récentes, diffusées sur les réseaux sociaux, montrent une pelouse jaune paille, qui n’est pas celle du gazon naturel.

Farid Boussad, directeur de l’entreprise en charge de la pose de la pelouse s’explique au micro d’El Haddaf : « Au mois d’août, on a eu beaucoup de perturbations au niveau de l’eau et quelques départs de champignons. On a traité tout de suite. Suite à cela, on a eu un jaunissement qui a commencé et on a essayé de comprendre (…) On s’est aperçu qu’on a un problème d’eau, avec une concentration élevée de chlore (…) Il n’y a pas lieu de s’affoler. Le tapis végétal est toujours en place, on ne l’a pas perdu. Et le terrain commence à reverdir. Dans deux à trois semaines, tout sera revenu à la normale ».

Situé à l’est de la ville d’Oran, dans le quartier de Belgaïd à Bir El Djir, le grand complexe olympique comprend un stade de 40.000 places, une salle omnisports, un centre nautique et des cours de tennis.

  • Les derniers articles