search-form-close

Violence dans les stades : le ministère de l’Intérieur lance une enquête

Une commission d’enquête a été installée en vue d’examiner les causes du retour du phénomène de la violence dans les stades de football, de définir les responsabilités et de prendre les mesures et les décisions pour y mettre un terme, a indiqué dimanche soir le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire dans un communiqué.

“Suite aux événements tragiques survenus récemment dans les stades de football, notamment durant les deux derniers matchs disputés aux stades de Chahid Hamlaoui de Constantine et Chahid Ahmed Zabana d’Oran, il a été décidé de l’installation d’une commission d’enquête chargée d’examiner les causes de ces dérapages dangereux, de définir les responsabilités et de prendre des mesures et des décisions fermes en vue d’en finir avec ce phénomène étrange à notre société”, a précisé le ministère, dont le communiqué a été repris par l’agence officielle.

Pour rappel, le match JS Kabylie – MC Alger (0-0, aux t.a.b 5-4) disputé vendredi au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine, comptant pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie, a été émaillé par des actes de violences. Le bilan fait état de 34 supporters blessés, dont un dans un état critique, et 32 policiers.

Des échauffourées se sont éclatées dans les gradins lors de la pause-citron ayant contraint l’arbitre de la rencontre à retarder la reprise de la seconde période. Les affrontements ont repris de plus belle à quelques minutes de la fin du temps réglementaire, suite aux jets de pierres de la part des supporters sur la cage du portier du MCA Farid Chaâl.

Le stade Ahmed-Zabana d’Oran a également été le théâtre de scènes de violences et de vandalisme. Des supporters oranais ont envahi la pelouse dans la foulée du deuxième but inscrit par le Chabab (78e) en match décalé de la 25e journée du championnat de Ligue 1. Des projectiles ont commencé à fuser à partir des tribunes, ce qui a poussé l’arbitre à interrompre la partie, sans jamais la reprendre.

Le président du directoire chargé de gérer la compétition Amar Bahloul a affirmé que la commission de discipline de la Ligue de football (LFP) va étudier d’éventuelles sanctions suite à ces incidents regrettables.

close