search-form-close
À Marseille, la colère du commandant des marins-pompiers après les incidents qui ont suivi la victoire de l’Algérie

À Marseille, la colère du commandant des marins-pompiers après les incidents qui ont suivi la victoire de l’Algérie

Le commandant des marins-pompiers de Marseille, l’amiral Charles-Henri Garié, a dénoncé ce lundi les violences et dégradations subies par les marins-pompiers de Marseille dans la nuit de dimanche à lundi lors des célébrations de la qualification de l’Algérie en finale de la Coupe d’Afrique des Nations, affirmant qu’il n’avait encore jamais vécu une telle situation.

« Ce dimanche, quatre de nos véhicules en intervention – deux ambulances, un camion échelle et un fourgon – se sont retrouvés dans la foule, autour du Vieux-Port et dans le 3e arrondissement. Et dans la joie idiote, plusieurs personnes ont attrapé les véhicules, qui n’étaient pas dans les mêmes secteurs, et les ont secoués », a affirmé le commandant des marins-pompiers de Marseille dans un entretien accordé ce lundi au média 20minutes.

« Une ambulance et un camion échelle ont eu les vitres brisées. Une radio a été volée, certains ont piqué la lance pour s’amuser avec l’eau. Et il y avait des victimes à l’intérieur. Imaginez dans quel état de traumatisme elles étaient. Je trouve ça absolument scandaleux », a dénoncé l’amiral.

Charles-Henri Garié a affirmé que c’est la première fois que ses équipes vivent une telle situation. « Les marins-pompiers de Marseille ne subissent peu ou pas de caillassages. Même pendant l’Euro 2016, où des violences avaient éclaté à Marseille, personne n’avait attaqué les marins-pompiers. D’où notre surprise hier d’avoir été pris à partie dans cette espèce d’hystérie collective », a-t-il indiqué.

« La liesse collective ne justifie pas l’agression d’un marin-pompier, qui est là pour Marseille et au service des Marseillais. Qu’une bande d’ânes, sous prétexte d’un match de foot, s’en prenne aux marins-pompiers et leur matériel, les secoue, c’est inadmissible », a fustigé le commandant, ajoutant que les marins-pompiers comptaient déposer plainte et affirmant espérer « que les caméras de vidéosurveillance permettront de retrouver rapidement les auteurs ».

L’amiral Garié a par ailleurs affirmé craindre une recrudescence des violences ce vendredi à l’occasion de la finale de la CAN que disputera l’Algérie face au Sénégal. « [La finale], je la crains. Comme tout mouvement sportif, nous allons mobiliser nos effectifs, pour faire face à cet événement, d’autant qu’il existe le risque attentat », a avancé le responsable, lançant un appel au « calme et au civisme » aux supporters algériens « même si on se doute bien qu’il s’agit d’une petite partie de la population qui commet ce genre d’actes ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close