search-form-close

À Tunis, Mohcine Belabbas plaide pour l’ouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc

Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a plaidé ce dimanche à Tunis pour la réouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc, fermées depuis 1994.

« La fermeture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc est une inconséquence qui ne peut être expliquée par aucun argument rationnel », a affirmé Belabbas dans un discours prononcé lors de la conférence de Tunis sur les défis du développement et du progrès en Afrique du Nord.

« Plus d’un demi-siècle après les indépendances, nos États se tournent le dos quand ils ne cultivent pas les animosités et n’amplifient pas les divergences », a-t-il déploré en outre.

| LIRE AUSSI : Mohcine Belabbas : « L’ouverture des frontières algéro-marocaines dépend en grande partie du gouvernement algérien »

Le président du RCD a également appelé une nouvelle fois à l’institution d’une Fédération des États d’Afrique du Nord. « Pour nous l’UMA – que le fondateur de notre parti Said Sadi a qualifié, à juste titre, de syndicat de chefs d’États – ne peut conduire nos peuples sur la voie du progrès, du développement et de la solidarité », a estimé Mohcine Belabbes.

« Le RCD inscrit son action dans une régionalisation qui redonne du sens aux territoires à travers l’institution de cette Fédération des États d’Afrique du Nord tant de fois annoncée et tant de fois différée », a-t-il expliqué.

« Je suis convaincu que si nous arrivons à populariser notre initiative, elle sera vite portée par de larges couches de nos populations. Il nous appartient à nous, partis progressistes, d’affirmer notre capacité à engager les débats et les actions nécessaires à une intégration nord-africaine démocratique », a affirmé le président du RCD.

close