search-form-close
  • Brent: $63,40-0,01%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Affaire Blaquart : El Hadi Ould Ali, un ministre mal informé

La décision de Zetchi de recruter François Blaquart ne plaît pas à Ould Ali El Hadi. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, toujours prêt à intervenir dans les affaires des fédérations sportives, a exprimé ses réserves au sujet du recrutement par la FAF de François Blaquart, personnalité controversée dans le milieu du football français. « Je suis surpris d’abord par l’invitation d’un expert étranger. Au ministère, nous sommes surpris par cette initiative », a lâché hier le ministre, au sujet de l’invitation lancée par la FAF à Blaquart pour discuter d’une collaboration sur la formation et la réforme du football national.

L’ancien DTN à la Fédération française de football (FFF), était samedi et dimanche derniers à Alger où il a rencontré les responsables de la FAF dont le président Zetchi, qui veut l’engager comme consultant et veut lui convier le projet de réforme du football algérien, selon un communiqué de l’instance fédérale, publié dimanche 10 septembre. « M. Blaquart a une grande expérience à la FFF. Nous espérons le prendre comme consultant pour nous aider à réorganiser la Direction technique nationale », a déclaré Zetchi.

Toutefois, Ould Ali ne semble pas bien informé sur le cas Blaquart. « S’il a été à l’origine du système de quotas, c’est un acte raciste, condamnable (…) Je dis en toute réserve. Il va falloir questionner la fédération sur ce sujet-là. La FAF doit enquêter, saisir la Fédération française de football. Il peut facilement connaître la vérité. Si c’est le cas, je pense qu’il n’a rien à faire ici chez nous », a-t-il lancé. Accusé en 2011 par Mediapart d’avoir voulu instaurer des quotas discriminatoires afin de limiter l’accès des jeunes binationaux aux centres de formation en France. Il a été ensuite blanchi par sa direction et il a réitéré son poste.

close
close