search-form-close
  • Brent: $56,71+0,39%
  • Taux de change: 1 € = 134 DZD (Officiel), 196,5 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Affaire de la parturiente de Djelfa : « la détention du Dr Ouali est incompréhensible »

Les médecins continuent de se mobiliser pour défendre Dr Ouali, incarcérée depuis plusieurs jours, dans le cadre de l’enquête sur le décès de la parturiente de Djelfa. Sur les réseaux sociaux, les appels à la libération du Dr Ouali se multiplient et ce dimanche, c’est le Dr Yacine Turkemane, président de la section ordinale régionale des médecins de Blida qui prend la parole pour dénoncer la détention « incompréhensible » de ce médecin. « La détention du Dr Ouali en rapport avec le décès de la parturiente de Djelfa est incompréhensible », estime le Dr Yacine Terkmane, président de la section ordinale régionale des médecins de Blida, dans un communiqué.

| LIRE AUSSI : Tragédie de Djelfa, premier défi majeur du nouveau ministre de la Santé

En rappelant qu’ « un des fondements de la responsabilité en Droit pénale est qu’elle est personnelle », le Dr Turkmane assure que le Dr Ouali « n’a à aucun moment pris en charge la parturiente et ne peut donc avoir une quelconque responsabilité dans le décès ». Pour lui, « cette incompréhension justifie la colère et la mobilisation du corps médical ». Dr Turkemane pense que cette détention « obéirait donc à un autre motif d’inculpation, que le corps médical ignore, et qui aurait fondé la décision d’emprisonnement du Dr Ouali ».

« Même dans ce cas de figure sa détention reste incompréhensible. La mise en examen n’implique pas automatiquement la détention provisoire. Bien au contraire cette détention provisoire doit revêtir un caractère exceptionnel eu égard à tous les inconvénients si souvent dénoncés et ne doit être prononcée qu’en raison des nécessités de l’instruction ou à titre de mesure de sûreté », rappelle encore le Dr Turkemane, pour qui rien ne justifie la détention du Dr Ouali.

« Son maintien en liberté offre toutes les garanties et n’entrave en aucun cas les besoins de l’instruction, il ne constitue aucunement un danger pour l’ordre public ou pour sa propre sécurité », soutient le président de la section ordinale régionale des médecins de Blida, qui plaide pour la libération du médecin en détention provisoire. “La place du Dr Ouali n’est certainement pas en prison, au milieu de délinquantes, mais auprès de ses malades, de sa famille et surtout auprès de son bébé âgé d’à peine un an“, plaide le Dr Turkemane.

Sur le même sujet : 

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (11)

    • Barberousse

      Barberousse

      Il va falloir se mettre dans la tête sur les Magistrats ce sont des voileurs de “lois” autrement beaucoup d’Algeriennes et Algeriens sont derrière les barreaux et les prisons ne suffisent pas. Depuis très longtemp la populace meure dans et devant les hôpitaux et rien n’a été fait. Le corp médical et paramédical sont complice de cet état de fait, s’ils avaient un brin de professionnalisme conjugué avec une larme d’humanisme ils avaient cessé de bricoler depuis de longue date ainsi le gouvernement aurait été mis devant la réalité. Dommage ils font la greve pour la paie et non les moyens. Voila notre grand problème actuellement. Finalement nos chohadas sont mort pour rien. Les actuels Magistrats c’est pour quelques Dollars de plus

    • MessisH

      MessisH

      L’essentiel de l’information n’est pas encore donnée,on suppose donc que Si cette doctoresse devait etre de service c’est absentée sans assuré un remplacement la faute lui incombe,tout autant que les sages femmes présente sur les lieux et n’ont pas porté assistance à la pauvre jeune femme.Je ne comprends pas pourquoi le corps médical accepte de travailler dans les conditions que nous connaissons tous,saleté,malades posés à meme le sol…….sans réagir.

    • charlot

      charlot

      ce qu’on a lu c’est inadmissible,que ces personnes qui étaient devenues, comme des balles de ping-pongs, alors que peut-être, on les aurait sauvées par d’autres remèdes.

    • pauvrico

      pauvrico

      La place du Dr Ouali n’est certainement pas en prison, au milieu de délinquantes, mais auprès de ses malades, de sa famille et surtout auprès de son bébé âgé d’à peine un an“, ….. S’il est libéré c’est qu’il n’y a pas de justice … Ce médecin pour être incarcéré c’est qu’il a failli à ses engagements….. Lui sa femme et son bébé son vivants, de l’autre coté la victime âgée de 22 ans et son bébé sont morts par la faute de ce médecin incompétent….

      • Benmoh

        Benmoh

        Je pense que c est une femme ce médecin.c est ce que je comprends a la lecture de l article

    • Zeralda

      Zeralda

      L’emprisonnement avec tout ce que cela implique pour le détenu est une solution extrême.Dans le cas de ce médecin elle est injustifiée car ce n’est pas un dangereux terroriste qui risque de mettre en danger l’ordre public.

      • bassim

        bassim

        T’es fou, un terroriste en prison ! Fait pas exagérer

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close