search-form-close

Affaire Sarkozy – Libye : un budget spécial de Kadhafi pour ceux qu’il voulait soutenir

Le président libyen déchu Mouammar Kadhafi disposait d’un budget spécial de 350 millions d’euros pour les personnes à qui il apportait son soutien, a révélé son ancien directeur de cabinet, Béchir Salah, au cours de l’émission française Cash Investigation diffusée ce mardi sur France 2.

L’émission portait sur le thème de l’affaire de soupçons de financement occulte libyen de la campagne de l’ex-président français Nicolas Sarkozy. Ce dernier a été inculpé le 21 mars dernier pour « corruption passive », de « financement illégal de campagne électorale » et de « recel de détournement de fonds publics libyens ».

Les affirmations de l’ancien directeur de cabinet de Kadhafi, actuellement à Johannesburg (Afrique du Sud), ont été effectuées alors qu’il était filmé à son insu à la fin de son interview. « Moi je crois que [Kadhafi] donne de l’argent. Mais ce n’est pas mon canal. Le canal qui donne de l’argent, c’est le ministère des Finances », a déclaré Béchir Salah.

L’ex-directeur de cabinet du président libyen de 1998 à 2011 a en outre révélé que « Kadhafi avait un budget spécial pour les personnes qu’il souhaitait soutenir ». Ce budget était constitué de « centaines de millions d’euros, 350 millions d’euros comme ça », a-t-il avancé. Béchir Salah a de plus estimé que le financement ne s’effectuait pas par transfert. « Il n’y a personne qui accepte les transferts. Sarkozy va accepter un transfert ? », a-t-il ironisé.

Officiellement durant l’interview, l’ancien directeur de cabinet de Kadhafi a affirmé ne rien savoir sur un éventuel financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy. « Je n’ai aucune trace, je n’ai aucune information qu’ils ont donné de l’argent », a affirmé Béchir Salah. « Je n’ai jamais donné de l’argent comme ça pour les élections », a-t-il soutenu.

close