search-form-close
Agression du président de la JSK : ce qui s’est passé

Agression du président de la JSK : ce qui s’est passé

Cherif Mellal a été agressé à l’arme blanche ce mardi 26 février, a-t-on appris de source proche de la direction du club kabyle. Le président de la JSK a été admis à l’hôpital pour des blessures légères. Il devait sortir en milieu d’après-midi. D’autres membres du personnel de la JSK ont subi des blessures légères.

L’agression, intervenue dans un contexte de manifestations contre le cinquième mandat, a suscité beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux. Mais elle n’a rien de politique, selon notre source.

L’agression a été menée par un groupe de personnes, composée de membres de la famille et d’amis du joueur Mesbahi. Ce dernier a été recruté lors du dernier mercato. « C’était la cinquième recrue du mercato d’hiver. Le joueur a signé son contrat. Mais au moment de déposer son dossier à la Ligue professionnel, les dirigeants de la JSK ont découvert qu’il n’était pas qualifié, il n’avait pas de licence », explique notre source.

« Sauf que les dirigeants de la JSK n’ont pas informé à temps le joueur de cette situation. Quand Mesbahi l’a appris, il a exigé d’être payé. Pour lui, le club a signé le contrat, il doit l’honorer. Le club a refusé. Le joueur a décidé de régler les choses à sa manière. Il a fait appel à des membres de sa famille et à des amis qui ont investi les bureaux de la JSK, armés d’armes blanches », poursuit notre source.

Elle ajoute : « Cherif Mellal a été informé de l’agression, il s’est dirigé directement au siège, sans prendre aucune précaution de sécurité. Il a été agressé. D’autres membres du club ont été blessés, mais les blessures sont légères ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close