search-form-close
Militantes déshabillées dans un commissariat : la police réagit

Militantes déshabillées dans un commissariat : la police réagit

La sûreté de la wilaya d’Alger a « démenti catégoriquement », ce lundi 15 avril, les informations affirmant que quatre militantes ont été « maltraitées » dans un commissariat de Beraki, dans la banlieue de la capitale.

« La sûreté de la wilaya d’Alger dément catégoriquement les allégations contenues dans un enregistrement vidéo (…) selon lesquelles quatre citoyennes ont subi des maltraitances » dans le commissariat de Beraki, écrit la sûreté de wilaya dans un communiqué.

Mais si elle réfute toute « maltraitance », la police ne dément pas explicitement avoir déshabillé les quatre militantes. Selon le communiqué, les quatre femmes ont été soumises à « une fouille corporelle, en présence d’une policière ». « Cette procédure conservatoire vise à délester la personne de toute matière ou outil qu’elle utilise contre elle-même ou un tiers », ajoute le communiqué.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close