search-form-close
Algérie : le sacrifice de l’Aïd el-Adha maintenu sous conditions

Algérie : le sacrifice de l’Aïd el-Adha maintenu sous conditions

L’Algérie maintient le sacrifice de l’Aïd el-Adha, en dépit de la pandémie de coronavirus qui connaît une flambée depuis fin juin.

La commission des fetwas du ministère des Affaires relieuses a émis en effet ce mardi 14 juillet une fetwa concernant le sacrifice du mouton à l’occasion de l’Aïd el-Adha qui survient cette année dans une conjoncture particulière marquée par la pandémie de Covid-19.

La commission autorise le maintien du rituel, sous certaines conditions. Elle rappelle que « la vie humaine est précieuse » et que les citoyens sont tenus de « respecter les priorités » dans cette conjoncture, en effectuant le rituel dans des conditions qui « préservent la santé publique ».

La commission souligne que le rituel du sacrifice du mouton est une sunna que ne sont pas tenus d’honorer « ceux qui ne peuvent pas acheter le mouton, notamment dans cette conjoncture qui affecte le pouvoir d’achat des familles, ainsi que ceux qui ne peuvent pas réunir toutes les conditions sanitaires nécessaires ainsi que ceux qui craignent la propagation du virus ».

La fatwa autorise par ailleurs les citoyens à effectuer le rituel du sacrifice pendant les deuxième et troisième jours de l’Aïd et ce, afin d’éviter les regroupements. La commission appelle en outre les citoyens à éviter l’abattage des moutons dans la rue.

  • Les derniers articles