Ansej, Cnac et Angem : le gouvernement annonce la fin des poursuites judiciaires contre les bénéficiaires — TSA
search-form-close
Ansej, Cnac et Angem : le gouvernement annonce la fin des poursuites judiciaires contre les bénéficiaires

Ansej, Cnac et Angem : le gouvernement annonce la fin des poursuites judiciaires contre les bénéficiaires

Simple annonce de campagne pour les présidentielles ou une mesure prise en réponse aux multiples protestations des jeunes promoteurs de micro-entreprises ? Le ministre du Travail et de l’Emploi, Mourad Zemali, qui effectuait ce jeudi 14 février une visite d’inspection dans la wilaya de Tizi Ouzou a annoncé que les promoteurs ayant créé leurs entreprises dans le cadre des dispositifs Ansej, Cnac et Angem et qui n’ont pas réussi ne seront plus inquiétés par la justice.

« Les jeunes qui ont créé des petites entreprises et qui n’ont pas réussi, je leur dis que ce n’est pas une honte. Pour nous, c’est même une réussite d’avoir essayé et d’avoir acquis une expérience. A ceux-là, je dis aussi qu’ils ne doivent plus s’inquiéter. Il n’y aura pas de poursuites judiciaires à leur encontre, je le confirme et je le clarifie aujourd’hui », a annoncé le ministre au cours d’une conférence de presse animée à la fin de sa visite.

« A leur création, ces dispositifs ont été accompagnés par le lancement d’un fonds de garantie et en cas d’échec c’est ce fonds qui va rembourser la banque. Le jeune promoteur ne sera pas inquiété », a insisté le ministre avant de fixer sa condition. « Je parle de ceux qui ont vraiment créé leur entreprise. Je ne parle pas de ceux qui ont détourné l’argent de ces dispositifs à d’autres fins », a-t-il précisé.

Les jeunes entrepreneurs en difficulté ont organisé, par le passé, de nombreuses marches à l’effet de réclamer l’annulation de leurs dettes et la cessation des poursuites judiciaires à leur encontre. Mais le département de Zemali a, à maintes reprises, réaffirmé son rejet des revendications des jeunes promoteurs. C’est donc à quelques semaines de la campagne pour les présidentielles que le ministre annonce leur acceptation avant même que la question ne lui soit posée.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close