search-form-close
Appels à la grève générale : pourquoi ce n’est pas une bonne idée

Appels à la grève générale : pourquoi ce n’est pas une bonne idée

Depuis quelques jours, des appels à la grève générale pour ce dimanche et d’autres à la désobéissance civile circulent sur les réseaux sociaux. Ce samedi, veille du début supposé de la grève générale, c’est la confusion générale.

Dans plusieurs wilayas, les consommateurs, inquiets, se sont rués sur les marchés et les épiceries pour s’approvisionner en denrées alimentaires de peur que des pénuries fassent leur apparition.

Sur les réseaux sociaux, des images de longues files d’attente devant les stations-services ont été diffusées par des pages réputées pour leur sérieux. Des annonces de grève dans les transports en commun circulent également. Bien sûr, les spéculateurs ont profité de la situation. Sur certains marchés, les prix ont connu une forte hausse.

Toujours sur les réseaux sociaux, de nombreuses voix s’élèvent pour critiquer ou dénoncer ces appels à la grève. Elles ont entièrement raison. Observer une grève générale est une mauvaise idée, presque aussi néfaste pour le mouvement populaire qu’un recours à la violence. Une telle initiative produira l’inverse du résultat des marches populaires pacifiques. Ces dernières ont fédéré les Algériens, la grève risque de les diviser et de provoquer des tensions.

Les Algériens mobilisés contre le cinquième mandat depuis maintenant plus de 15 jours l’ont fait par choix. Recourir à la grève, c’est en quelque sorte chercher leur imposer des choses : retreindre leurs mouvements, mettre en péril leur santé, menacer leurs emplois, les mettre dans une situation d’angoisse par rapport à l’alimentation de leurs enfants… Pour les commerçants, la grève va impacter leurs revenus.

Pour ces raisons, recourir à la grève peut engendrer rapidement des tensions et casser l’élan de solidarité entre les Algériens que nous avons vu durant les marches populaires. C’est la meilleure façon d’affaiblir le mouvement populaire. C’est le meilleur service que les initiateurs de la grève rendront au pouvoir.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close