search-form-close
  • Brent: $62,86+0,34%
  • Taux de change: 1 € = 135,70 DZD (Officiel), 208 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Au terme d’un match fou, Arsenal bat difficilement Leicester

Arsenal a démarré du bon pied en battant Leicester (4-3) de justesse, au terme d’un match fou.

L’entraîneur Arsène Wenger a longtemps cru voir resurgir le spectre de la saison passée: il aura fallu deux buts en deux minutes en fin de match, par Ramsey (83) et Giroud (85), pour chasser les mauvais esprits de l’Emirates Stadium, hanté par la non qualification pour l’édition 2017-2018 de la Ligue des champions.

La saison avait pourtant magnifiquement commencé pour les Londoniens et leur recrue-vedette Lacazette. Dès la 2e minute, l’ancien Lyonnais ouvrait son compteur personnel d’une parfaite tête sur un centre d’Elneny.

Mais, alors que les “Gunners” ne pouvaient rêver meilleur départ, ils montraient immédiatement toute leur fragilité. Trois minutes après le premier but du Français en Premier League, Maguire remettait de la tête un centre au deuxième poteau et le petit Okazaki devançait le grand Cech de la tête pour l’égalisation (1-1, 5e).

Si les Londoniens dominaient largement, ni Welbeck (27e), ni Kolasinac (28e) ne parvenaient à reprendre l’avantage face à un Kasper Schmeichel impérial.

Fébriles

Pire, contre le cours du jeu, sur un ballon perdue par Xhaka, Jamie Vardy donnait l’avantage aux “Foxes” en reprenant du plat du pied un centre d’Albrighton (2-1, 30).

Perturbés et fébriles, les “Gunners” parvenaient à égaliser sur un tir manqué de Lacazette. Le ballon de l’attaquant était repoussé sur Kolasinac qui remettait intelligemment à Welbeck pour un deux contre un facile face à Schmeichel (2-2, 45+2).

Vardy, lui non plus, ne manquait pas sa chance. Sur un corner de Mahrez, l’Anglais plaçait un tête décroisée tout en finesse devant des défenseurs d’Arsenal bien statiques (3-2, 55).

Les “Foxes” tenaient le coup malgré les tentatives de Ramsey, Oxlade-Chamberlain et Özil. Mais sur un corner, poussé par un Emirates Stadium en ébullition, Ramsey égalisait en force sur un ballon en cloche de Xhaka (3-3, 83).

Sur un deuxième corner, Giroud réussissait une tête parfaite pour libérer les siens (4-3, 85), endossant parfaitement, comme la saison passée, son rôle de “Super Sub” et offrant à la Premier League un départ en fanfare.

close
close