search-form-close
Belhimer s’engage à protéger les journalistes

Belhimer s’engage à protéger les journalistes

Le ministre de la Communication Ammar Belhimer a mis l’accent, mercredi à Alger, sur l’impératif d’opérer une « transition totale » vers la communication numérique avant la fin du premier semestre 2020, pour « la préservation de la souveraineté de l’Algérie dans ce domaine ».

« Je voudrais insister sur un axe fondamental dans le programme du gouvernement, en l’occurrence la transition, dans les meilleures conditions et le plus tôt possible, vers la communication numérique », a indiqué le ministre dans une allocution à l’occasion de la célébration du 8e anniversaire de création de la radio « Jil FM », selon le compte rendu de l’agence officielle.

« Nous sommes tenus par des délais et des engagements internationaux pour réaliser une transition totale vers la communication numérique avant la fin du premier semestre 2020 », a-t-il précisé.

À ce propos, le ministre a déclaré : « Nous avons un plan national que nous devons respecter pour opérer cette transition dans les meilleures conditions (…) Ce défi nous impose d’accorder un intérêt particulier au processus intégré de la chaîne des valeurs numériques ainsi qu’au capital humain en tant que catalyseur pour atteindre l’objectif escompté en terme de préservation de la souveraineté nationale ».

Le ministre a réitéré, par la même occasion, son engagement à œuvrer à la protection de la corporation de la presse et à la défense des droits des journalistes, et ce dans le cadre « d’une action consensuelle commune visant à atteindre l’objectif escompté, en étant au service de l’Algérie ».

« La lutte contre la pollution médiatique sur les réseaux sociaux ne peut être menée que par l’application des lois régissant la profession, le respect de la vie privée et le professionnalisme du journaliste dans l’accomplissement de son travail au quotidien », a-t-il soutenu.

  • Les derniers articles