search-form-close
Caméra cachée : banalisation de la violence contre les femmes sur Ennahar TV

Caméra cachée : banalisation de la violence contre les femmes sur Ennahar TV

La diffusion de caméras cachées violentes se poursuit sur la chaîne de télévision privée Ennahar. Hier, c’est une nouvelle séquence durant laquelle une femme se fait violenter au sein même de la mairie d’Alger centre qui est passée sur la chaîne.

| LIRE AUSSI : Quand la caméra cachée révèle le côté sombre et violent des artistes algériens

Cet épisode de ‘Machi marti’ (Ce n’est pas mon épouse), met en scène une jeune femme (une comédienne) et un jeune homme (un citoyen qui ignore qu’il est filmé) qui se retrouvent légalement mariés alors qu’ils ne se connaissent pas. « Moi, je me marie avec quelqu’un comme lui ? », interroge la fille qui interpelle directement le jeune venu retirer un extrait d’acte de naissance, en ajoutant  : « Tu n’es pas de mon niveau ».

| LIRE AUSSI : Des caméras cachées violentes sur les chaînes de télé privées algérienne

Il n’en faut pas plus pour que les jeunes pris au piège répondent par des claques ou des invectives. « Tu penses vraiment que je suis ta femme pour me frapper ? », demande encore la fille lorsqu’un autre jeune menace de la taper…

| LIRE AUSSI : Rachid Boudjedra : “À un moment donné, j’ai pensé que j’étais tombé aux mains d’un groupe terroriste”

Bien qu’on puisse imaginer que certaines personnes aient été mises au courant de ce tournage de mauvais goût, une autre partie de l’assistance est déconcertée mais ne réagit pas. Au montage, la chaîne ne se prive par ailleurs pas d’ajouter les bruitages et bandes sonores censés accentuer l’effet humoristique de la scène.

close