search-form-close
  • Brent: $62,15-0,85%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Cevital : le comité de soutien dénonce le « mensonge de trop »

Le comité citoyen de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements dans la wilaya de Bejaia a dénoncé, ce samedi 11 novembre, les propos d’un responsable du port de Bejaia, tenus lors d’une émission de Canal Algérie diffusée le jeudi 9 novembre.

« Le DG du port de Béjaia, par la voix d’un de ses cadres a, une fois de plus, une fois de trop, essayé de justifier son refus de traiter et de décharger les navires transportant les équipements destinés à l’usine de trituration de Cevital par des mensonges qui dépassent tout  entendement et qui démontrent sa malhonnêteté et sa fourberie », peut-on lire dans le communiqué du comité.

Le directeur des zones extra portuaires de l’EP Béjaia, Halim Kasmi « a laissé entendre que ce blocage est dû au fait que Cevital envisage d’implanter cette unité de trituration dans le domaine portuaire », s’étonne Mourad Bouzid, président de ce comité. « Je ne comprends pas pourquoi cette obsession à vouloir le faire à l’intérieur du port », a dit M. Kasmi lors de cette émission.

Une justification qualifiée de « mensonge de trop » par le porte-parole du comité de soutien : « Il est de notoriété publique que le groupe Cevital a acquis un terrain privé dans une zone industrielle, à l’extérieur du port, destiné à accueillir ce projet ».

« L’attitude honteuse et malhonnête de la direction du port de Bejaia, met en danger l’avenir économique de notre région et de l’Algérie. En mettant en danger l’avenir social et la sécurité alimentaire de 41 millions d’Algériens,  la direction du port confirme nos inquiétudes quant à une démarche bien élaborée, orchestrée, synchronisée et organisée dans l’objectif n’est autre que de briser le plus grand investisseur de notre continent », dénonce le comité.

Le 29 octobre, le comité de soutien aux travailleurs de Cevital a organisé une manifestation à Bejaia, et a appelé à une autre manifestation, à Tizi-Ouzou, cette fois-ci, pour le 11 janvier 2018.

close
close