search-form-close
Choléra : le président de l’Ordre des médecins met en cause « l’absence de prévention »

Choléra : le président de l’Ordre des médecins met en cause « l’absence de prévention »

Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins, le Dr Bekkat Berkani, a déploré dans un entretien accordé à la Radio nationale ce mercredi « l’absence de prévention » ayant mené au déclenchement de l’épidémie de choléra.

« L’absence de prévention fait qu’il y a éclatement de ces maladies oubliées, ces maladies moyenâgeuses qui sont une véritable plaie et qui nous font honte », a estimé de Dr Bekkat Berkani. « L’Algérie a des potentialités et essaie de parer à des affections plus graves, alors que ceci est une affection dont on pourrait aisément se passer avec un minimum de propreté », a déploré le médecin.

Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins a également regretté qu’il ait été « oublié » de créer une agence veille sanitaire. « Nous avons fait état de l’oubli d’une agence de veille sanitaire, qui est essentielle, il y a de cela quelques années. Nous l’avons réitéré à l’adoption de la loi sanitaire, mais malheureusement nous n’avons pas été entendus dans cette situation », a regretté le Dr. Bekkat Berkani.

« Une agence de veille sanitaire est une agence qui détermine la notion de risque, qui étudie toutes les situations de propagation des maladies épidémiques. Que ce soit des maladies transmissibles par voie hydrique ou les maladies virales », a indiqué le docteur.

« L’agence peut nous donner la situation exacte dans tout le territoire national par rapport aux recommandations avec les organismes étrangers. L’agence peut indiquer la conduite à tenir. Durant l’été, la communication vis-à-vis des citoyens était totalement absente. On a fait paraître des experts qui ont fait plus peur à la population. La population ne comprenait pas ce qu’il fallait faire pour éviter ce fléau et il fallait résumer la situation et donner des recommandations pratiques », a estimé le Dr Bekkat Berkani.

close