search-form-close
Classement des démocraties : l’Algérie quitte la catégorie des « régimes autoritaires »

Classement des démocraties : l’Algérie quitte la catégorie des « régimes autoritaires »

L’Algérie a été classée à la 113ème place (sur 167) dans le classement mondial 2020 des pays les plus démocratiques établi par The Economist Intelligence Unit, permettant de faire sortir le pays de justesse la catégorie des « régimes autoritaires » pour le placer dans le « régime hybride ».

« L’Algérie a été le seul pays à grimper d’une catégorie en 2019, après que le président de longue date Abdelaziz Bouteflika, ait été démis de ses fonctions en avril 2019 à des manifestations soutenues (connues sous le nom de Hirak) », indique The Economist Intelligence Unit (EIU) dans son rapport rendu public ce mercredi.

« Ceci a permis à l’Algérie de monter de 13 places dans le classement mondial, de la 126ème à la 113ème place, et de passer d’un régime ‘’autoritaire’’ à ‘’hybride’’ », indique l’EIU qui précise que « cependant, le score moyen de 4,01 est juste au-dessus de la limite entre mes deux catégories, et les gains sont fragiles ».

Le rapport classe les pays dans quatre catégories : démocratie pleine, démocratie imparfaite, régime hybride et régime autoritaire.

« L’élection était destinée par les autorités intérimaires soutenues par l’armée à tracer une ligne dans la crise politique », explique le rapport. « Cependant, malgré une offre de Tebboune d’entamer un dialogue avec le mouvement de contestation, il est improbable que les autorités parviennent à y mettre fin dans le futur proche », estime The Economist Intelligence Unit.

« En outre, le pays est confronté à des défis économiques urgents et rien n’indique que M. Tebboune ait une stratégie claire pour les relever », affirme le rapport. « Ne pas le faire pourrait potentiellement raviver la contestation populaire, et les gains récents de l’Algérie pourraient être facilement annulés », conclut l’EIU.

La 113ème position de l’Algérie la positionne 17 places derrière la monarchie marocaine (96ème) dans le classement mondial des démocraties. L’Algérie est également très loin derrière la Tunisie, 53ème, qui se situe dans la catégorie des « démocraties imparfaites ».

Les pays scandinaves occupent quatre des cinq premières places mondiales. Première, la Norvège est suivie respectivement par l’Islande et la Suède, tandis que la Finlande (5ème) est devancée par la Nouvelle-Zélande (4ème). L’Allemagne est 13ème, devant le Royaume-Uni (14ème) et la France (20ème). Les États-Unis occupent la 25ème place. Avec sa 17ème place, l’Ile Maurice est le premier pays d’Afrique du classement devant le Botswana (29ème) et le Cap-Vert (30ème).

Dans le bas du classement, la Chine est 153ème, Libye est 156ème et l’Arabie saoudite est 159ème. La République centrafricaine, la République démocratique du Congo et la Corée du Nord (167ème) occupent quant à eux les trois pires places du classement des pays les plus démocratiques.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close