search-form-close
Amnesty demande la « libération immédiate » des détenus du hirak

Amnesty demande la « libération immédiate » des détenus du hirak

Amnesty International a réagi ce mardi à la condamnation de 22 manifestants à la prison ferme pour port du drapeau berbère, en réclamant la « libération immédiate » et « sans conditions des manifestants détenus simplement pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression ».

Pour la section algérienne de l’ONG de défense des droits de l’homme, « personne ne devrait être harcelé, intimidé, arrêté ou poursuivi simplement pour avoir porté le drapeau Amazigh ou l’avoir en sa possession ».

Dans la nuit de lundi à mardi, le Tribunal de Sidi M’hamed a condamné vingt-deux manifestants, arrêtés cet été à Alger pour port du drapeau amazigh, ont été condamnés par le tribunal de Sidi M’Hamed à une peine de douze mois de prison dont six fermes et une amende de 30.000 dinars.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close