search-form-close
Les magistrats rejoignent la protestation à Tizi Ouzou

Les magistrats rejoignent la protestation à Tizi Ouzou

Au lendemain des annonces de Bouteflika, la contestation ne recule pas. Une quinzaine de magistrats ont organisé, ce mardi 12 mars à 14heures, un rassemblement de protestation à la cour de justice de Tizi Ouzou pour exprimer leur rejet du système.

Plus de 200 avocats, greffiers et huissiers de justice ont participé à ce rassemblement aux côtés des magistrats. Parmi les présents, il y avait notamment Me Mustapha Bouchachi qui a effectué le déplacement d’Alger spécialement pour prendre part à cette action.

« Non à la violation de la Constitution », « Le peuple est la source du pouvoir », « Le devoir de réserve tombe devant la dignité de l’Algérie » lit-on sur certaines pancartes exhibées par les magistrats.

« Notre action d’aujourd’hui n’est pas en violation du devoir de réserve. Notre action a pour objectif d’affirmer que le pouvoir judiciaire est un pouvoir indépendant. Nous avons toujours lutté et nous continuerons de lutter pour le respect du principe de la séparation des pouvoirs et l’indépendance de la justice. Nous jugeons au nom du peuple algérien et le peuple a dit son mot et toutes les institutions de la république doivent respecter la volonté populaire », a déclaré le représentant des magistrats à la presse.

« C’est une première dans les annales de l’histoire de l’Algérie que les magistrats manifestent. Cela traduit leur sentiment profond d’appartenance au peuple algérien et qu’ils jugent au nom du peuple algérien. C’est aussi une marque de leur courage. Ils ont bravé tous les dangers et nous avons le devoir de les soutenir » a déclaré Me Mustapha Bouchachi.

Hier, pour la première des magistrats ont manifesté à Bejaia contre le cinquième mandat.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close