search-form-close
Détenus du hirak : plusieurs procès reportés

Détenus du hirak : plusieurs procès reportés

Plusieurs procès de détenus du hirak populaire, prévus ce lundi 10 février dans plusieurs villes du pays, ont été renvoyés à des dates ultérieures.

À Bordj Bou Arreridj, le procès du militant Brahim Laalami et de l’activiste Abdennour (qui se déplace en chaise roulante) est renvoyé au 2 mars, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Hier, le tribunal de Bordj Bou Arreridj a requis huit ans de prison contre Brahim Laalami, dans une autre affaire. Le verdict sera rendu le 16 février, selon le CNLD.

La même source indique que le procès de 11 manifestants prévu ce jour devant le tribunal de Ain Témouchent est renvoyé au lundi 9 mars.

Le tribunal de Cherchell (Tipaza) a décidé du report du procès de l’étudiant Kais Ould Amar au lundi 17 février, a fait savoir le CNLD.

À Alger, le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed a requis un an de prison contre trois détenus : Oussaidene Ahmed, Ouarab Kamel et Saïd Madi », selon la même source, qui précise que le verdict sera rendu lundi 24 février.

Hier à Guelma, Abdelkader Benamara a retrouvé sa liberté. Il a été condamné par le tribunal de la ville à 6 mois de prison dont 3 mois ferme et 3 mois de sursis. Benamara a été arrêté le lundi 14 octobre.

  • Les derniers articles