search-form-close
Détenus politiques : la Cour d’Alger répond à Me Ait Larbi

Détenus politiques : la Cour d’Alger répond à Me Ait Larbi

Le parquet général de la Cour d’Alger a répondu ce dimanche à l’avocat Mokrane Ait Larbi qui a dénoncé hier samedi le refus par le juge d’instruction du tribunal de Dar El Beida de lui remettre le permis de communiquer avec un « détenu politique » pour lequel il a annoncé sa constitution.

« Premièrement, les dossiers traités au niveau de nos juridictions n’ont aucun caractère politique, et il n’y a aucun prisonnier politique en détention provisoire dans aucune de nos juridictions », assure le parquet général de la Cour d’Alger dans un communiqué.

« Deuxièmement, ajoute la Cour d’Alger, les allégations de l’avocat Ait Larbi Mokrane sur le refus du juge d’instruction de le constituer dans une affaire pénale et lui octroyer le permis de communiquer avec son client sont infondées ».

La Cour d’Alger affirme que Me Ait Larbi « ne s’est pas présenté, ni devant le juge d’instruction, ni devant son secrétariat pour recevoir les documents liés à l’affaire ».

La Cour d’Alger accuse Me Ait Larbi d’avoir essayé d’obtenir ces documents d’une « façon illégale » en envoyant « une personne sans aucune relation avec le dossier, et qui ne répond pas aux conditions légales, et ce à cause de « son refus de se présenter personnellement » pour récupérer le dossier.

La Cour d’Alger ajoute que le Tribunal de Dar El Beida « avait déjà demandé à Me Ait Larbi de restituer le dossier d’un autre accusé qui a décidé de changer d’avocat ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close