search-form-close
Diplomatie : l’ambassade du Maroc au Pakistan soupçonnée de contrebande avec les Émirats

Diplomatie : l’ambassade du Maroc au Pakistan soupçonnée de contrebande avec les Émirats

L’ambassade du Maroc à Islamabad a importé le 16 août une cargaison d’articles en franchise de droits pesant pas moins de 26 tonnes en provenance de la zone franche de Jabal Ali, aux Émirats Arabes Unis. Les autorités pakistanaises qui n’ont pas autorisé cette importation ont ouvert une enquête soupçonnant un trafic de marchandises en violation de la Convention de Vienne

Le ministère des Affaires étrangères pakistanais a demandé des informations à la douane pakistanaise concernant une quantité importante d’articles hors taxes importés illégalement par l’ambassade du Maroc à Islamabad, abusant ainsi des avantages accordés à sa valise diplomatique, indique la presse locale.

Selon des documents consultés par Pakistan Today, l’ambassade du Maroc a importé le 16 août  une cargaison d’articles en franchise de droits pesant pas moins de 26 tonnes en provenance de la zone franche de Jabal Ali, aux Émirats Arabes Unis.

Les documents établis par le transporteur United Arab Shipping Agency Co révèlent en outre que l’expéditeur Alpha Shipping Ltd et le transitaire Viglen House Business Centre, ont importé au Pakistan le conteneur sans l’approbation des autorités diplomatiques du pays.

Des sources diplomatiques ont révélé que le protocole pakistanais n’avait pas approuvé cette expédition par note verbale à l’ambassade du Maroc. Après avoir pris connaissance de cette importation suspecte, Islamabad devrait ouvrir une enquête pour déterminer l’objet de ce commerce illicite.

Contacté par la presse, l’ambassadeur du Maroc au Pakistan, Mohamed Karmoune, a déclaré, par l’intermédiaire de son agent administratif local, Javed Anwer, que son ambassade n’avait ni commandé ni importé un tel envoi. Celui-ci a affirmé que l’ambassade poursuivrait l’affaire de près. « L’ambassadeur a également ouvert une enquête sur cette cargaison », a ajouté le porte-parole.

La Federal Board of Revenue (FBR) enquête également sur cette affaire et cherche à déterminer si l’ambassade du Maroc et/ou l’expéditeur vendaient sur le marché pakistanais des produits importés illégalement au nom d’importations en franchise de droits.

En vertu de la Convention de Vienne, les diplomates étrangers bénéficient d’une exonération limitée des droits de douane sur divers articles, notamment les boissons alcoolisées, les produits comestibles et des accessoires électroniques, mais certains diplomates abusent de ce privilège pour en tirer bénéfice à travers des circuits de contrebande.

En 2016, des diplomates nord-coréens au Pakistan ont été arrêtés alors qu’ils tentaient d’importer dans le pays de l’alcool en franchise de droits dépassant les quotas admis, rapporte la même source.

Le ministère des Affaires étrangères à Rabat n’a pas commenté l’affaire.


Plus d’actu sur ledesk.ma

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close