search-form-close
La mobilisation continue, le pouvoir lance une contre-offensive médiatique

La mobilisation continue, le pouvoir lance une contre-offensive médiatique

22h35. Fin du Direct.

22h25. Le Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires représentant les maîtres-assistants, les maîtres de conférences A et B et les professeurs en médecine, en pharmacie et en chirurgie dentaire rejoint le mouvement de protestation contre le prolongement du 4e mandat. Il annonce un sit-in la semaine prochaine.

21h30. Le rappeur Soolking chante son amour pour l’Algérie

21h05. Douze syndicats autonomes appellent dans un communiqué commun à participer en force aux marches de ce vendredi 15 mars contre la prorogation du mandat de Bouteflika.

20h18. Report de la présidentielle : le décret publié (Lire)

19h34. À la veille des manifestations de vendredi, les Algériens se préparent sur les réseaux sociaux. (Lire)

18h16. À Alger, le drapeau national sur les étals à la veille de la grande mobilisation du 4e vendredi. (Lire)

18h00. Manifestations en Algérie : une délégation de Franco-algériens reçue lundi à l’Élysée. (Lire)

17h45. Le refus de « l’ingérence étrangère » fait consensus en Algérie. (Lire)

17h27.

17h07. UGTA : l’Union de wilaya de Tizi Ouzou rejette le prolongement du mandat de Bouteflika, et réclame le départ de Sidi Said, et appelle les travailleurs à se mobiliser pour une marche dans les prochains jours.

17h04. Ramdane Taazibt, député PT: « Il est trop tard pour organiser la conférence nationale ». Il plaide pour une assemblée constituante.

16h53.

16h50. Les décrets présidentiels portant retrait de la convocation du corps électoral pour l’élection du président de la république, de la création du poste de vice-premier ministre, de la dissolution de la HIISE, ont été publiés ce jeudi au Journal officiel.

16h36. Les supporteurs du MCA et de l’USMA boudent le derby entre les deux plus grands clubs de la capitale. Les tribunes du stade du 5 juillet sont presque vides à quelques minutes du début du match.

16h34. Sofiane Djilali raille Ramtane Lamamra.

16h33.

16h23. 

16h02. Manifestations des magistrats contre le prolongement du mandat de Bouteflika : la réaction de Bedoui

14h19. Via le tweet-live de Dilem :

 

13h48. L’Ordre des avocats d’Alger rejette les décisions contenues dans la lettre de Bouteflika, réaffirme la poursuite des manifestations, met en garde contre la répression des manifestants.

13h41. Les magistrats manifestent à Sétif contre le prolongement du mandat présidentiel.

13h39. Mila : les magistrats manifestent aussi pour un État de droit et en soutien au mouvement populaire. « Nous sommes avec le peuple, nous sommes avec le peuple », a dit un magistrat à El Bilad TV. « Non à la violation de la Constitution »

13h36. Bouira : les magistrats manifestent pour une justice indépendante

13h35. Alger : les magistrats manifestent devant la Cour de justice pour une » justice indépendante »

13h33. La réponse de Lamamra aux reactions des capitales étrangères sur la situation en Algérie. Le vice-premier ministre s’est exprimé lors d’une conférence de presse conjointe avec Bedoui, ce jeudi

13h15. La violente charge de Benflis contre Bedoui

13h12. Constantine : rassemblement des travailleurs de la direction de l’agriculture contre le prolongement du 4e mandat

Crédits photo : TSA

Crédits photo : TSA

13h13. Alger centre : rassemblement des personnes aux besoins spécifiques pour revendiquer le départ du système (Abdelouahab Fersaoui, président de Raj)

 

Crédits photo : TSA

12h47. Des magistrats et des avocats manifestent devant la Cour de justice de Sétif.

11h41. Fin de la conférence du duo Bedoui-Lamamra.

11h37. Les personnes aux besoins spécifiques manifestent dans plusieurs villes du pays.


11h36. Bouira : marche des membres du personnel de la santé

11h31.

11h29. Bedoui continue d’éviter les questions, en répondant vaguement et avec des généralités.

11h28. Le gouvernement continue de marginaliser la presse électronique. Bedoui a invité à sa conférence de presse les médias étrangers, les chaînes privées, la presse écrite nationale et les médias publics.

11h22. Ramtane Lamamra sur Lakhdar Brahimi, une grande « personnalité nationale », qui « visite son pays ».

11h21. Bedoui ne semble pas en mesure de répondre aux questions des journalistes. Il se contente de généralités, donnant l’impression d’un premier ministre aux prérogatives réduites.

11h17. Bedoui annonce la formation imminente du gouvernement. pour la semaine prochaine, « au plus tard en fin de semaine prochaine ».
11h16. Les Algériens attendaient des réponses à leurs revendications, ils ont droit, pour l’instant, au discours habituel : des postes pour les jeunes dans le gouvernement, de vagues promesses sur le changement…Plus d’une heure après le début de la conférence, aucune annonce sérieuse n’a été effectuée par le duo Bedoui-Lamamra. Ils ont esquivé presque toutes les questions.

11h14. Bedoui assure que les services de sécurité vont continuer à encadrer les manifestations pacifiques.

11h12. Bedoui sur les manifestations pacifiques : »Nous sommes fiers ».

11h11. Bedoui sur les manifestations inédites des magistrats : « Nous respectons leur position ».

11h09. Lamamra pense qu’il faut donner des postes aux jeunes dans les assemblées communales.

11h08. Lamamra avoue que le pouvoir n’a pas été à l’écoute de la jeunesse.

11h06. Bedoui évite de répondre à une question sur les révisions répétitives de la Constitution.

11h02. Bedoui : « L’armé est la protectrice de la Nation ». Elle s’acquitte de ses devoirs constitutionnels. Bedoui continue d’éviter de répondre directement aux questions des journalistes.

10h58. Bedoui : « Nous sommes prêts et disponibles pour le dialogue ».

10h56. Bedoui : « Nos portes sont ouvertes pour le dialogue ».

10h53. Bedoui : « La liberté de circuler est garantie par la constitution, » répond-t-il enfin à la question du journaliste

10h53. Lamamra : « L’Algérie refuse l’ingérence étrangère dans nos affaires internes ».

10h52. Lamamra qualifié de naturelles les réactions à l’étranger sur la situation en Algérie.

10h51. Bedoui refuse de répondre aux questions. Il n’a pas répondu aux questions sur les interdictions de sortie du territoire sans décision de justice.
10h51. Pour les questions relatives à la politique extérieure, c’est Lamamra qui répond.

10h47. Bedoui : « Nous avons reçu les messages forts du mouvement populaire ».

10h45. Lamamra réitère sa demande à l’opposition pour intégrer le gouvernement. « Aucun groupe ne peut réaliser cette mission historique », allusion à la transition.

10h42. Bedoui n’a pas invité toute la presse à sa conférence de presse. En même temps, il dit qu’il respecte la presse qu’il qualifie de partenaire.

10h41. Bedoui reprend la parole. L’exercice semble difficile pour le nouveau premier ministre.

10h40. Lamamra dément une nouvelle fois les rumeurs sur la dissolution du Parlement.

10h39. Bedoui ne répond pas à la question sur la dissolution du Parlement et demande à Lamamra de le faire. Le vice-premier ministre au secours de son supérieur.

10h39. Bedoui : « Nous allons prendre en compte les messages envoyés par les manifestants dans la formation du gouvernement ».

10h38. Plus de 30 minutes après le début de la conférence, Bedoui répète le même discours, sans répondre aux questions des journalistes.

10h37. Un journaliste d’El Bilad a dénoncé le chantage à la publicité pratiqué par le pouvoir pour bâillonner la presse.
10h36. Bedoui continue d’éviter de répondre directement aux questions, en maniant la langue de bois

10h35. Bedoui sur la liberté de la presse : « La presse est un partenaire, que nous respectons ».

10h32. Bedoui continue d’éviter de répondre directement aux questions relatives à l’illégalité de la décision de Bouteflika de reporter les présidentielles.

10h31. Bedoui défend le principe du dialogue comme la voie de la sortie de crise.

10h29. Bedoui sur l’opposition : « l’Algérie est au dessus de tout le monde ».

10h28. Bedoui sur l’aspect juridique du report des élections : le président a répondu à la demande du peuple

10h28. Bedoui dément avoir adressé une instruction pour surveiller les leaders du hirak.

10h27. Le premier ministre évite de répondre directement aux questions posées par les journalistes.

10h21. Bedoui sur le fait que Bouteflika ait déclaré qu’il n’a jamais été dans son intention de briguer un 5e mandat : »Il y a une complémentarité entre les deux lettres de Bouteflika ». « Il y a une réponse immédiate de la part du président à la volonté populaire de reporter les élections ». « La volonté populaire est au dessus de tout ». « Le président a répondu aussi aux partis politiques qui ont exprimé des doutes sur cette élection ».

10h22. VIDÉO. Nouvelle marche pacifique à Bejaia. Elle est initiée par les travailleurs de l’OPGI et de l’Algérienne des eaux (Bejaia Sois L’Observateur)


10h20. Bedoui : »La priorité est de former le gouvernement, après on mettra en place les outils nécessaires de la conférence nationale ».

10h19. Bedoui : »C’est un gouvernement de technocrates ». « Nous espérons la participation de tous ». « La transition ne dépassera pas une année ».

10h19. Bedoui : »ça sera un gouvernement ouvert à tous ».

10h17. Le premier ministre Nourredine Bedoui sur la formation du nouveau gouvernement : « Nous sommes en train de former le gouvernement, et de mener des consultations. Cette composition va représenter toutes les énergies, surtout la jeunesse ».

10h16. Bedoui s’engage à « travailler avec tout le monde, sans exclusion ». Il espère la coopération de tous.

10h09. Noureddine Bedoui anime sa première conférence de presse en tant que Premier ministre. Vous pouvez la suivre en direct ici :

 

10h01.

10h00: Me Bouchachi : »Le prolongement du 4e mandat n’est pas destiné à faire des réformes, mais pour dilapider (…) et préparer leur départ, sans laisser de traces ».

09h59. Me Mustapha Bouchachi sur TSA Direct : « J’ai peur qu’ils détruisent le pays ».

09h09. Bejaia : les transporteurs en grève pour le 5e jour consécutif (Bejaia sois l’observateur)

08h56. La journaliste française Linda Giguèrre admirative des manifestations pacifiques en Algérie

8h53. Le ministre français de l’Intérieur répond à Marine le Pen qui a demandé la suspension de l’octroi des visas aux Algériens

08h05. Cinquième jour de grève générale à Tizi Ouzou. Les commerces sont fermés et les transports indisponibles (Info Trafic Algérie)

07h30. Sur les réseaux sociaux, les appels se multiplient pour un 4e vendredi de manifestations pour le changement.

Parler pour tenter de convaincre. Après plusieurs semaines de silence, le pouvoir lance sa contre-offensive médiatique. Hier, Lakhdar Brahimi et Ramtane Lamamra se sont exprimés.

Le premier, sur l’ENTV, semble avoir cherché à délivrer un message émanant du président de la République : « Bouteflika va partir mais soyez patients ».

Le second a répondu aux questions de plusieurs médias publics. Il a tenté de justifier le report de l’élection présidentielle, sans convaincre. Il s’est en revanche montré plus convaincu sur le processus de « transition » : formation du gouvernement, déroulement de la transition…

Mais ni Lakhdar Brahimi ni Ramtane Lamamra n’ont répondu à la question que tous les Algériens se posent et qui constite sans doute l’un des éléments qui maintiennent la contestation : à quelle date partira le président Bouteflika ? Ce jeudi, le duo Noureddine Bedoui – Ramtane Lamamra sera de nouveau face à la presse. On ignore si tous les médias ont été invités ou si le pouvoir a décidé de communiquer uniquement avec les médias publics.

Dans ce contexte, la mobilisation contre la prorogation du mandat de Bouteflika se poursuit. De nouvelles manifestations devraient avoir lieu aujourd’hui en attendant la grande démonstration attendue pour demain vendredi 15 mars.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close