search-form-close
Revivez les principaux événements de la journée de ce mardi 12 mars

Revivez les principaux événements de la journée de ce mardi 12 mars

22h50. Fin de ce direct.

20h55.Report des présidentielles : les États-Unis appellent au “respect” de “la volonté des Algériens” et à des élections “libres”, selon les médias.

20h40. Nouvelle rencontre des partis et personnalités de l’opposition demain mercredi au siège du parti ‘El Adala’ à Baba Hassen à l’ouest d’Alger.

20h30. Abdelaziz Belaid réagit aux annonces de Bouteflika.

20h25. Manifestation de magistrats à Tizi Ouzou

19h33. Edouard Philippe, premier ministre français : “Nous respectons pleinement la souveraineté de l’Algérie”, a-i-il rappelé lors des questions au gouvernement du Sénat, selon Franceinfo. Il a reformulé le vœu d’une transition dans un “délai raisonnable”, exprimé par Emmanual Macron.

19h27. L’instance dirigeante du FLN est actuellement en réunion. Rien n’a filtré sur l’ordre du jour.

19h00. Le JT de 19h00 de Canal Algérie ignore les manifestations contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

18h58. Quarante sept (47) personnes ont été incarcérées suite à leur implication dans des actes de violences et de vandalisme dans le sillage des manifestations pacifiques de vendredi dernier, a indiqué ce mardi un communiqué du Parquet d’Alger, cité par l’agence officielle.

“Le parquet d’Alger près le tribunal d’Alger porte à la connaissance de l’opinion publique, qu’à l’occasion des manifestations pacifiques du 08 mars 2019 qui se sont déroulées à travers les différents quartiers d’Alger, des actes de violences et de vandalisme ont été enregistrés au moment où les manifestants se dispersaient”, a relevé la même source.

En effet, “des individus mal intentionnés voulant profiter de la situation, se sont adonnés à des actes de pillage et de destruction sur des biens publics et privés, tout en s’opposant avec violences aux services de l’ordre”, a expliqué la même source, ajoutant que “ces incidents ont eu pour résultat la dégradation d’une école, un musée, des biens et des voitures de particuliers, mais aussi un nombre de blessés parmi les policiers”.

“Suite à l’arrestation des auteurs par les services de la police
judiciaire, il a été procédé en date du 11 mars 2019 à leur déferrement devant les services du parquet”, a noté la même source, qui ajoute que “celui-ci, et sur la base des procès-verbaux établis, et les déclarations des différentes parties, a retenu des charges suffisantes d’inculpation contre 174 des mis en cause, tous poursuivis devant les juridictions compétentes qui ont ordonné l’incarcération de 47 d’entre deux”, a conclu le communiqué.

18h10. Ouyahia convoque le bureau national du RND pour le 18 mars.

Ahmed Ouyahia, le secrétaire général du RND a convoqué le bureau national de son parti lundi 18 mars prochain. À l’ordre du jour : débat autour de la situation politique nationale du pays à l’orée des développements intervenus suite aux annonces du président Bouteflika hier lundi.

Le bureau national évoquera aussi la question du départ de son patron de la tête du premier ministère. Même si l’on qualifie « cette rencontre d’ordinaire » puisqu’intervenant de manière mensuelle statutairement parlant, il n’en demeure pas moins que le moral des troupes au RND est au plus bas. « Où va-t-on avec cette contestation ? » interroge un membre du bureau national du parti d’Ouyahia.

18h03. Via le live-tweet de Dilem :

17h19.

17h10. Un étudiant en médecine explique pourquoi il manifeste

16H53. Sidi Bel Abbès : des centaines de manifestants en majorité des étudiants, sont sortis aujourd’hui dans la rue pour exprimer leur total rejet des annonces faites, hier, et contenues dans la lettre de la présidence. Les manifestants réclament une transition démocratique sans Bouteflika. “C’est au peuple et à lui seul, d’imposer son agenda pour mettre en oeuvre la transition démocratique et non pas à Bouteflika qui est totalement contesté et illégitime”, scande un des manifestants.

16h44. Le parti Al Adala d’Abdallah Djaballah regrette la réaction du pouvoir qui n’a pas répondu, selon lui, aux demandes des Algériens, dans la lettre attribuée au Président.

16h35. Me Mustapha Bouchachi s’exprime sur la manifestation des magistrats.

16h33. À Béjaïa, la grève est largement suivie pour le troisième jour consécutif. La ville de Béjaïa et toute la vallée de la Soummam sont paralysées par cette grève. Hormis les stations de distribution du carburant, certaines boulangeries, les pharmacies et quelques commerces d’alimentation qui sont ouverts, toutes les autres activités sont paralysées. Cette grève est enclenchée en signe de protestation contre l’entêtement de Bouteflika de se maintenir au pouvoir en dépit d’une large contestation populaire. Les annonces de la présidence sont totalement rejetées par la population qui réclame le départ immédiat du chef de l’État et la mise en oeuvre d’une transition démocratique.

16h05. Première réaction de la Russie au mouvement populaire en Algérie. “Moscou considère que les événements en Algérie sont une affaire interne d’un pays ami et il souhaite un règlement des problèmes de manière constructive”, a déclaré le ministère russe des AE, cité par l’agence Sputnik.

15h37. La manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika se poursuit

15h36. Bouira : une dizaine de magistrats manifestent, soutenus par des avocats

15h30. Ali Ghediri réagit à la lettre de Bouteflika en affirmant que “le pouvoir a fermé qu’avec ses manœuvres, le pouvoir veut fermer la seule voie qui pourrait mener l’Algérie vers la quiétude.” Pour lui, le pouvoir veut gagner du temps et sauver le “système”

15h23. Les magistrats rejoignent la protestation à Tizi Ouzou

Une quinzaine de magistrats ont organisé ce mardi 12 mars, à 14h, un rassemblement de protestation à la Cour de justice de Tizi Ouzou pour exprimer leur rejet du système. Plus de 200 avocats, greffiers et huissiers de justice ont participé à ce rassemblement des magistrats.

15h09. Réaction du PT : “Le retrait de la candidature du président à un 5e mandat dont il s’est clairement et étrangement démarqué, et le report de l’élection présidentielle, aurait été un réel facteur d’apaisement, dans la mesure où cela aurait constitué une réponse positive à l’aspiration de millions d’Algériens.

Or la prolongation du 4e mandat traduit une volonté de travestir la volonté de l’écrasante majorité du peuple de se libérer du système.

En effet, pour l’écrasante majorité du peuple, un 5e mandat concentrait la volonté de maintenir le système politique en place, autoritaire et putréfié, un système hérité du système de parti unique et qui s’est mis au service de la minorité très riche, prédatrice, organisée en oligarchie”.

15h03. Le parti TAJ d’Amar Ghoul salue les “décisions sages de son excellence le président de la République Abdelaziz Bouteflika en réponse aux revendications exprimées lors des manifestations populaires”.

15h00. Pour les étudiants, « le pouvoir veut gagner du temps et dilapider un peu plus le pays » (Lire)

14h55. Mokrane Ait Larbi : “Le président Abdelaziz Bouteflika veut faire croire à la possibilité du changement en quelques mois et en violation de la Constitution, dans un état de santé très précaire, selon sa lettre”. (communiqué)

14h47. Grand Poste, Alger, manifestation contre le prolongement du 4e mandat de Bouteflika

14h25. Le RCD critique la position de la France. « Ceux qui ont inspiré ou soutenu cette voie, à la Kabila en République démocratique du Congo, porteront eux aussi une lourde responsabilité devant le peuple algérien. Les déclarations de soutien empressé du ministre des Affaires étrangères de la France à la feuille de route du chef de l’Etat ne peuvent susciter que de l’inquiétude. C’est lui aussi, Jean-Yves Le Drian qui déclarait en février dernier sur un ton méprisant que « L’élection (République démocratique du Congo) s’est achevée finalement par une espèce de compromis à l’africaine. Je ne vois pas pourquoi on le remettrait en cause aujourd’hui », écrit le RCD dans un communiqué.

14h13. Report des élections : Le MSP parle d’un “contournement de la volonté populaire” et affirme que ce qui a été annoncé par le président Bouteflika “ne correspond pas” à l’initiative qu’il a proposé auparavant à la Présidence et à l’opposition.

14h12. Alger-centre, la manifestation des étudiants se poursuit, la rue Didouche barricadée par les véhicules de la police antiémeute.

14h07. VIDÉO. Constantine : manifs dans une ambiance de fête avec la participation du chanteur Kamel Bouda

14h01. Ali Benflis dans un communiqué : “Premièrement, dans ce message à la Nation ses auteurs font admettre au Président que ni sa santé ni son âge ne l’autorisaient à postuler à un cinquième mandat. Dans ce message comme dans celui du 3 Mars 2019, le président révèle, explicitement dans le premier et implicitement dans le second, qu’il est sous l’influence de forces occultes et qu’il n’est pas le seul maître de ses décisions.”

14h00. La LADDH dans un communiqué : “La feuille de route proposée par le communiqué de la présidence en réponse aux manifestations populaires va à l’encontre de la volonté du peuple ». La Ligue ajoute : “Le système, désormais illégitime,même, du point de vue de sa propre constitution, faite sur mesure pour une “présidence à mort”, ne peut initier le changement et en contrôler totalement le processus. Il est dans le déni total pour négocier des changements systémiques”.

13h56. En France, les Gilets jaunes apportent leur soutien aux Algériens

13h48. Passation de consignes entre Ouyahia et Bedoui

13h47. “Le MPA espère que les décisions du président de le République contribueront grandement à l’apaisement de la situation et déboucheront sur le renforcement du processus démocratique”. (Communiqué)

13h45. VIDÉO. Alger-centre : manifestation contre le prolongement du 4e mandat

13h42. A Mascara, les avocats continuent de manifester en scandant des slogans anti-Bouteflika. Les manifestants
réclament notamment l’application de l’article 102 de la Constitution qui énonce l’état d’empêchement d’exercice du chef de l’État pour incapacité vu son état de santé fortement dégradé.

13h41. Fatiha Benabou : « Il faut compter au moins deux ans de prolongation de mandat » (Lire)

13h35. Le MPA d’Amara Benyounes réagit aux dernières annonces de Bouteflika. “Le MPA salue les décisions prises par le président de la République et notamment celle relative au report de l’élection présidentielle” (communiqué)

13h29. Manifestations contre la prolongation du 4e mandat : ce qu’en pensent les étudiants. (Lire)

13h03. Une étudiante en agronomie explique pourquoi elle manifeste

13h02. M. Ahmed Sai, président de l’Union nationale des ordres des avocats, dans un entretien sur TSA : « Il y a eu une maladresse du pouvoir »

13h00.

12h58. Réaction du RCD : “Abdelaziz Bouteflika vient de s’octroyer une prolongation illégale et indéterminée au poste de chef de l’État.”

12h52. A Constantine, les manifestations contre le 4e mandat+ se déroule dans une ambiance de fête, avec la participation du chanteur Malouf Kamel Bouda.

12h42. Constantine : les étudiants manifestent contre le prolongement du 4e mandat

12h40. Sofiane Djilali dénonce la position de la France

12h32. À Alger-centre, la foule de manifestants ne cesse de grossir. En majorité des étudiants, ils scandent des slogans hostiles au 5e mandat

Bejaia : importante marche contre le prolongement du 4e mandat

 

12h23. Pour le journal Le Monde, le pouvoir algérien « a déjà perdu la partie » (Lire)

12h10. Alger-centre : manifestation devant la Grande-Poste

12h07.

12h06. Crise politique : le pouvoir n’a pas dit son dernier mot, la rue non plus (Lire)

12H06. Un hélicoptère de la police survole Alger-centre

12h00. Des manifestations se déroulent également à Bouira

12h00. Guelma : Smain Kouadria : “Grève générale des professeurs, étudiants et travailleurs de l’université du 8 Mai 45 de Guelma suite à l annonce de Bouteflika de prolonger son mandat. Tous d’une même voix ترحلو يعني..ترحلو””‎


 

11h46. Tizi-Ouzou: des centaines de citoyens marchent en ce moment dans la ville d’Azazga contre les décision prises par Bouteflika. Les avocats marchent également dans la ville de Drâa El Mizan.

11H45. La manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika en images







 


 




 

11h24. Le RND d’Ahmed Ouyahia applaudit les décisions de Bouteflika

11h21. Manifestation contre le prolongement du 4e mandat à Bejaia

 

11h16. Lakhdar Brahimi, l’autre mauvais choix de Bouteflika (Lire)

11h12. Gaïd Salah en visite demain mercredi 13 mars à l’École supérieure de guerre.

11h14.

11h08. À Alger-centre, les manifestants disent non au prolongement du 4e mandat


 

11h07. Tizi-Ouzou : la marche contre les annonces de Bouteflika a réuni ce matin plus d’un millier de personnes dans la ville de Larbâa Nath Irathen. Les manifestants scandaient des slogans contre le prolongement du 4ème mandat. La marche a débuté à 10h et s’est dispersée à 11h.

11h06. La manifestation se poursuit à Alger-centre

10h52. Des milliers d’étudiants manifestent dans le centre d’Alger (Place Audin, Grande Poste)

10h41. Rassemblement des juges et des avocats à Tizi-Ouzou à partir de 13h00

10h39. Bejaia : les étudiants manifestent contre les annonces de Bouteflika

10h38. Alger-centre : la foule continue de grossir à Place Audin et rue Didouche


 



 

10h27. Ce que disait Ramtane Lamamra sur les élections et la “démocratie” en Algérie (Lire)

10h26. A Bejaia les employés de Sonatrach manifestent ce matin contre l’offre politique de Bouteflika.


 

10h24. Alger-centre : la manifestation contre Bouteflika commence à prendre de l’ampleur. Quelques centaines d’étudiants manifestent entre la Grande Poste et Place Audin. Avec de nouveaux slogans :”non au report, non à la prolongation du mandat”, “nous ne voulons pas de Bedoui”

10h21. Jean Luc Mélechon revient sur les manifestations en Algérie

10h18. Des renforts de la police antiémeute arrivent à la place du 1er mai à Alger

10h15. Ali Benflis sur France Info : “Dire qu’on annule la présidentielle, c’est anticonstitutionnel”

10h10.

09h54. En France, l’opposition est plus sceptique que le gouvernement sur les annonces de Bouteflika. Le député LFI Alexis Corbière a souhaité aujourd’hui que la France appelle clairement à « créer des conditions d’élections démocratiques » en Algérie et pour Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les européennes, «le système au pouvoir doit tomber », rapporte Le Figaro.

09h49.  Emmanuel Macron appelle à “une transition d’une durée raisonnable” (Lire)

09h48.

09h33. Les annonces de Bouteflika vues par les éditorialistes de la presse nationale (Lire).

09h31. Maintien de Bouteflika sans élections : le soutien précipité de Paris (Lire).

09h15. Alger-centre : Rassemblement de protestation à la Grande Poste. Plusieurs personnes scandent des slogans anti Bouteflika.

09h05. La lettre de Bouteflika suscite aussi des interrogations

08H55. Sur les réseaux, la tendance générale est au rejet des annonces faites par Bouteflika. Des appels à manifester vendredi 15 mars sont lancés, avec de nouveaux mots d’ordre dont “Non à un 4e mandat prolongé”.

08h52. À l’étranger, pour l’heure, seul Paris a réagi. Dès hier soir, le gouvernement français apportait un soutien clair à la démarche de Bouteflika, pourtant très critiquée par l’opposition et qualifié d’anticonstitutionnelle. Bruxelles et Washington n’ont pas encore fait connaître leurs positions.

08h46. Reprise progressif du travail à la zone d’activité de Taharachat à Akbou (Bejaia), après deux jours de grève. L’appel lancé par 15 opérateurs économiques installés dans cette zone a été entendue. “Il y a une reprise progressive du travail”, affirme le président de la section syndicale de General Emballage, l’une des entreprises qui ont signé l’appel aux travailleurs pour reprendre le travail.

08h19. Alger : des véhicules de la police antiémeute sont déployés devant le lycée Bouamama (et Descartes ) et en haut de la rue Didouche. La circulation est anormalement fluide ce matin.

08H06. VIDÉO. Karim Tabbou qualifie les annonces de Bouteflika de tentative de “complot contre le mouvement populaire”. Il appelle à descendre dans toutes les rues du pays pour faire “échec à ce coup de force”.

07h56. Les appels à des manifestations vendredi 15 mars se multiplient sur les réseaux sociaux

07h54. A Bejaia, les transporteurs sont en grève pour le 3e jour consécutif, selon la page Facebook Bejaïa sois l’observateur

 

07h16. La réaction de Fathi Ghares, candidat à la présidentielle annulée

07h13. Boudjerra Soltani :”ils ont fait peut au président”

07h09. Ramtane Lamamra a réservé sa première sortie médiatique en tant que vice-premier ministre à un média étranger (RFI). (Lire)

07h07. Said Sadi : “en trois week-ends, notre jeunesse a réhabilité le crédit, l’honneur et le statut d’un pays dégradés par plus d’un demi siècle de tyrannie. En une lettre surréaliste, le chef de l’État nous a renvoyés à la case des républiques bananières. Irresponsables addicts du pouvoir”.

07h03. Lettre de Bouteflika: Zoubida Assoul dénonce une manœuvre et appelle à manifester pacifiquement vendredi 15 mars.

Le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé hier lundi dans une lettre à la nation le report de l’élection présidentielle du 18 avril et le renoncement au 5e mandat. Il a nommé Nourredine Bedoui comme premier ministre en remplacement d’Ahmed Ouyahia et créé le poste de vice-premier ministre qu’il a confié à Ramtane Lamamra. Il a annoncé une période de transition, sans fixer d’échéance, au bout duquel des élections présidentielles seront organisées.

close