search-form-close
Disparition de Maurice Audin : la France ouvre ses archives

Disparition de Maurice Audin : la France ouvre ses archives

Les archives publiques françaises concernant la disparition de Maurice Audin, militant communiste disparu en 1957 en Algérie et mort sous la torture, seront ouvertes, selon un arrêté paru mardi au Journal officiel français, rapporte ce mardi le journal Le Figaro.

« Cet arrêté prévoit la libre consultation (…) des archives publiques relatives à la disparition de Maurice Audin conservées aux Archives nationales, aux Archives nationales d’outre-mer, aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine et au Service historique de la Défense », précise le texte.

Emmanuel Macron avait reconnu en septembre 2018 la responsabilité de l’État français dans la disparition de Maurice Audin.

Dans une déclaration remise à sa veuve, Josette Audin, décédée depuis, le président avait reconnu « au nom de la République française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile » le 11 juin 1957. Le président avait également demandé « pardon ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close