search-form-close
Distribution de la publicité publique : la gendarmerie enquête à l’Anep

Distribution de la publicité publique : la gendarmerie enquête à l’Anep

La distribution de la publicité publique sera soumise à des « normes » que tous les titres doivent remplir afin d’assurer une « distribution équitable », a déclaré ce dimanche le PDG de l’Anep Larbi Ounoughi.

M. Ounoughi a fait état de « 15 normes de distribution arrêtées jusque-là en attendant la promulgation de la loi sur la publicité », indiquant que ces normes « seront présentées au Conseil de l’administration pour approbation et diffusées pour enrichissement ».

L’erreur dans la gestion de la publicité réside en « l’absence de paramètres et de normes exactes pour sa distribution , et cela depuis la création de l’Anep même », a-t-il déploré.

S’exprimant sur les ondes de la Chaîne Une de la Radio nationale, M. Ouanoughi a affirmé que « cette ère est révolue » et que la distribution de la publicité « une fois soumise aux paramètres n’acceptera aucune intervention quel qu’en soit l’auteur » comme ce fut le cas avant.

La publicité est considérée comme « un soutien indirect » au journal et « non un droit » comme le concevraient certains, a précisé le patron de l’Anep qui, a-t-il dit, « ne détient pas le monopole du marché publicitaire mais le gère et veille à la distribution des deniers publics en toute équité et transparence », selon le compte rendu de l’agence officielle.

S’agissant de la situation actuelle de l’Agence, M. Ounoughi a révélé que « des enquêtes menées par des services de la Gendarmerie nationale et des Finances sont en cours, en plus d’une opération de révision qui sera lancée prochainement », déplorant la situation financière de l’Anep devenue ces dernières années, selon le responsable, une véritable « caverne pour le pillage systématique ».

  • Les derniers articles