Égypte : plusieurs blessés dans de nouvelles manifestations anti-Sissi — TSA
search-form-close
Égypte : plusieurs blessés dans de nouvelles manifestations anti-Sissi

Égypte : plusieurs blessés dans de nouvelles manifestations anti-Sissi

Des manifestations ayant eu lieu pour la deuxième nuit consécutive en Egypte contre le régime autoritaire du président Abdelfattah Al-Sissi ont été réprimées par la police dans la ville de Suez durant la nuit de samedi à dimanche, rapportent plusieurs médias.

Plusieurs centaines d’Égyptiens sont descendus dans la rue ce samedi soir, bravant l’interdiction officielle de manifester imposée depuis le coup d’Etat du Maréchal Sissi contre le président déchu Mohamed Morsi. Des manifestations ont été notamment enregistrées à Suez et Gizeh. C’est la deuxième soirée consécutive que des Égyptiens manifestent contre le régime du président Sissi, qualifié d’autoritaire et de corrompu.


À l’origine de cette pression populaire, la publication de vidéos sur Internet par un entrepreneur dans le BTP dénommé Mohammed Ali, qui a accusé Abdelfattah al-Sissi et l’armée de corruption massive. Désormais en exil en Espagne, cet entrepreneur qui affirme avoir travaillé pendant quinze ans avec le pouvoir égyptien a appelé au renversement du régime et accusé l’armée d’avoir réalisé des bénéfices illicites pharaoniques sur des projets de construction, accusant également le président al-Sissi d’avoir dilapidé l’argent du peuple dans des palais et hôtels luxueux.

Pour la deuxième soirée de contestation, les manifestants se sont retrouvés ce samedi soir face à de nombreux policiers antiémeute appuyés par des blindés. Selon des témoins, les forces de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des balles réelles. Des témoignages font état de plusieurs blessés.

Des vidéos montrent des manifestations aux allures d’émeutes à Suez, où l’on peut entendre les manifestants scander « le peuple veut la chute du pouvoir ». Au Caire, un important dispositif des forces de l’ordre a été déployé aux abords de la place Tahrir, lieu emblématique de la révolution de 2011. Au moins 74 personnes avaient pour rappel été arrêtées dans la nuit de vendredi à samedi en Egypte, dans les manifestations anti-régime.



  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close