search-form-close
Éliminatoires Mondial 2022 : l’Algérie dans un groupe à sa portée

Éliminatoires Mondial 2022 : l’Algérie dans un groupe à sa portée

L’équipe nationale de football connait désormais ses adversaires en éliminatoires de la Coupe du monde 2022 qui se dérouleront entre mars 2020 et octobre 2021.

À l’issue du tirage au sort effectué ce mardi 21 janvier au Caire, les Verts sont versés dans le groupe A en compagnie du Burkina Faso, du Niger et de Djibouti.

Le tirage ne pouvait pas être plus clément pour les Algériens. Les modestes formations du Niger et de Djibouti ne sont pas de taille à se mesurer à l’équipe de Djamel Belmadi, et même le Burkina Faso n’est plus ce qu’il était il y a quelques années, lorsqu’il avait donné des sueurs froides aux protégés de Vahid Halilhodzic au dernier tour qualificatif pour le mondial 2014 (3-2 à Ougadougou pour les Burkinais, 1-0 à Blida pour les Algériens).

Pour preuve, les Etalons étaient absents à la dernière CAN en Égypte, remportée justement par les Verts. Les deux autres adversaires de l’EN étaient également absent au dernier tournoi continental.

Au dernier classement Fifa, publié le 19 décembre dernier, l’Algérie est 35e et quatrième nation africaine derrière le Sénégal, la Tunisie et le Nigeria. Le Burkina Faso est à la 59e place, le Niger 112e et Djibouti 184e.

Avant le tirage, la grande crainte des Algériens était de voir leur équipe tomber dans le même groupe que la Côte d’Ivoire, seule grande nation du football africain à être versée dans le deuxième chapeau.

La position qu’ils occupent au classement Fifa (61e) et qui leur a valu de ne pas être mis dans le pot du gotha africain, ne reflète pas le véritable niveau des Eléphants.

À la dernière CAN, ils ont failli éliminer les Verts justement en quarts de finale (la qualification de l’Algérie n’a été arrachée qu’au terme des tirs au but).

Maintenant qu’ils ont évité cette équipe truffée de stars, les Verts devront se mettre au travail et ne pas trop sous-estimer les équipe de leur groupe, certes à leur portée, mais qui peuvent créer la surprise, notamment le Burkina, loin d’être une petite nation du football africain.

Les Etalons ont joué la finale de la CAN 2013 (perdue contre le Nigeria 1-0) et disputé la même année le dernier tour qualificatif pour le mondial brésilien (perdu contre l’Algérie).

Cette équipe est imprévisible. Après avoir échoué au premier tour de la CAN 2015, elle a arraché la troisième place à l’édition 2017, n’ayant perdu en demi-finale face à l’Egypte qu’aux tirs au but.

Un autre retour des Etalons au premier plan n’est pas à écarter, même si, en éliminatoires de la CAN 2021, ils restent sur un nul à domicile imposé par l’Ouganda et une victoire sans gloire ramenée du Soudan Sud (1-2).

Les champions d’Afrique en titre devront en tout cas s’en méfier pour éviter toute mauvaise surprise. Les camarades de Riyad Mahrez ont tous les atouts en main pour s’extirper de ce groupe où seule la première place comptera, mais le plus dur sera de franchir le dernier tour où les vainqueurs des dix groupes s’affronteront en novembre 2021 dans cinq confrontations en aller et retour.

La qualification au mondial qatari est un objectif primordial pour l’EN, championne d’Afrique en titre. « Ne pas y aller serait pour nous un échec considérable », a déclaré le coach Djamel Belmadi récemment sur Canal+, reconnaissant que « ce sera long, difficile, compliqué ». « Je sais que ça va être très difficile, on va être attendus partout et c’est normal », avait-il indiqué.

Dans ces éliminatoires, l’Algérie visera une cinquième participation à une phase finale de la Coupe du monde après celles de 1982, 1986, 2010 et 2014 au Brésil.

Après une excellente participation au mondial brésilien, où ils avaient atteint le deuxième tour pour la première fois de leur histoire, les Verts ambitionnaient de participer pour la troisième fois consécutive au plus grand tournoi mondial (Russie 2018) mais ils étaient tombés en éliminatoires dans le groupe de la mort, avec le Nigeria, futur qualifié, le Cameroun et la Zambie. Depuis leur élimination, ils étaient entrés dans une longue crise qui n’a paris fin qu’avec l’arrivée de Djamel Belmadi en août 2018. Depuis le sélectionneur national a redressé la barre, menant les Verts à remporter la CAN 2019 en Égypte.

Composition des groupes

Groupe A

Algérie

Burkina Faso

Niger

Djibouti

 

Groupe B

Tunisie

Zambie

Mauritanie

Guinée équatoriale

 

Groupe C

Nigeria

Cap Vert

Centrafrique

Liberia

 

Groupe D

Cameroun

Côte d’Ivoire

Mozambique

Malawi

 

Groupe E

Mali

Ouganda

Kenya

Rwanda

 

Groupe F

Egypte

Gabon

Libye

Angola

 

Groupe G

Ghana

Afrique du Sud

Zimbabwe

Ethiopie

 

Groupe H

Sénégal

Congo

Namibie

Togo

 

Groupe I

Maroc

Guinée

Guinée Bissau

Soudan

 

Groupe J

RD Congo

Benin

Madagascar

Tanzanie

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close