search-form-close
Énergie : l’Algérie veut mobiliser sa diaspora

Énergie : l’Algérie veut mobiliser sa diaspora

L’Algérie multiplie les initiatives en direction de sa diaspora pour participer au développement du pays. Le ministère de l’Énergie et des mines vient de lancer un projet de « mobilisation de toutes les compétences algériennes établies à l’étranger ».

L’objectif de ce projet est la « contribution effective au développement socio-économique, scientifique et technologique du pays » des membres des Algériens établis à l’étranger.

Le ministère de l’Énergie et des mines apprend également « la mise en place d’un cadre réglementaire approprié pour inciter les compétences algériennes à l’étranger à participer au développement socio-économique du pays ».

Une plateforme numérique et une base de données des compétences algériennes à l’étranger sont prévues dans le projet initié par le ministère de l’Énergie et des mines.

Dans une note partagée sur les réseaux sociaux, le ministère de l’Énergie et des mines a instruit les entreprises publiques sous tutelle, comme Sonatrach, à lui communiquer une liste nominative contenant des informations sur les experts et les compétences algériennes établis à l’étranger qui collaborent avec elles.

Le projet de mobilisation des compétences algériennes établies à l’étranger ne date pas d’aujourd’hui. En juin 2020, la création d’un portail électronique pour l’inscription de plus de 25.000 experts algériens à l’étranger avait été annoncée par le secrétaire d’État chargé de la communauté nationale et des compétences à l’étranger, Rachid Bladehane.

Vers des rencontres avec des compétences algériennes établies à l’étranger

En visite au Portugal, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a échangé lundi avec les Algériens établis dans ce pays.

Le chef de l’État s’est montré favorable à la proposition formulée par un des intervenants sur la tenue de conférences nationales périodiques rassemblant les compétences nationales établies à l’étranger.

Le président Tebboune a prôné, de son côté, la tenue de conférences par spécialités « initiées par l’élite algérienne », rapporte l’APS.

L’Algérie accorde de plus en plus d’importance à l’apport que peuvent lui apporter ses ressortissants expatriés à travers le monde.

Samedi, l’université de Boumerdès a invité les compétences algériennes établies en Algérie à participer à l’université d’été de la faculté des sciences et de la technologie qui se tiendra entre le 1er et le 5 août.

Les scientifiques, chercheurs et professionnels ciblés sont appelés à donner des sessions intensives dans leur domaine en langue anglaise. Les inscriptions sont lancées. Elles dureront jusqu’au 20 juin.

Les sessions de formation en anglais concernent plusieurs disciplines scientifiques, dont l’intelligence artificielle et la médecine.

En plus du développement économique, les compétences algériennes à l’étranger sont invitées à apporter leur contribution à la généralisation de la langue anglaise dans les universités algériennes.

  • Les derniers articles

close