search-form-close
  • Brent: $57,71-0,26%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des “femmes-mulets”

A la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta, des milliers de femmes marchent le dos plié sous le poids de leurs ballots de marchandises, forçats d’un commerce structuré et prospère.

Au Maroc, on les appelle les “hamalates” (porteuses), de l’autre côté de la frontière les “mujeres mulas” (femmes-mulets), en raison des colis, parfois plus lourds qu’elles, qu’elles transportent, harnachées comme des bêtes de somme.

Il fait encore nuit quand une file disciplinée se forme devant le petit poste-frontière réservé aux passeurs piétons, sur une colline qui domine les eaux de la Méditerranée, entre la ville marocaine de Fnideq et la cité espagnole de Ceuta, qui jouit d’un statut de “port franc”.

Au petit matin, après les contrôles de routine, les porteuses entrent dans ce petit bout d’Espagne de 18,5 km2, qui est avec Melilla -l’autre enclave espagnole au Maroc-, une des deux frontières terrestres de l’Union européenne avec l’Afrique.

“C’est la première fois que je fais ce travail!” souffle Fatima, la trentaine, emmitouflée dans une djellaba rouge, un foulard gris sur la tête.

Le chemin mène à une zone commerciale construite en 2004 près de la douane pour désengorger le centre-ville, autrefois embouteillé par les milliers de commerçants marocains qui venaient là quotidiennement pour s’approvisionner.

D’immenses hangars de tôles ondulées abritent toutes sortes de marchandises: vêtements importés de Chine, produits ménagers et alimentaires, objets de décoration… Les prix sont affichés en euros, mais tout se paye en dirhams.

 – Piétinées –

A l’entrée de chaque hangar, des dizaines de “femmes-mulets” suivent les instructions: elles ne sont pas là pour choisir la marchandise ou négocier, seulement pour la transporter.

Elles chargent d’imposants sacs rectangulaires accrochés à l’aide de cordes, puis récupèrent un ticket mentionnant le montant qu’elles encaisseront une fois leur mission accomplie.

“La corde me fait mal (…), le sac est très lourd, on m’a dit qu’il pèse 50 kilos mais je ne peux pas vérifier”, se lamente Fatima, le dos plié sous le poids.

Fatima et les autres prennent le chemin du retour, livrent à Fnideq la marchandise, qui n’est soumise à aucune taxe contrairement à celle transportée par des véhicules via le poste-frontière officiel, et récupèrent leur dû: quelques dizaines d’euros en fonction du poids et de la nature des produits.

Elles seraient 15.000 à exercer ce travail, même si moins du tiers passe chaque jour, les autorités de Ceuta ayant établi début 2017 un quota quotidien de transit de 4.000 porteurs.

Des ONG marocaines et espagnoles dénoncent régulièrement la “situation humiliante et dégradante” de ces femmes qui travaillent au péril de leur vie. Depuis le début de l’année, au moins quatre sont mortes, piétinées dans des bousculades.

“Les entrepôts sont tenus essentiellement par des contrebandiers, Marocains ou d’origine marocaine, qui exploitent les porteuses”, assure Ahmed Bouyouzane.

Ce journaliste basé à Fnideq suit depuis plusieurs années ce “trafic organisé, contrôlé par des gens qui ont des connexions avec la douane”.

 – ‘Contrebande organisée’ –

“Ce que nous essayons de montrer, c’est que ces femmes sont les victimes d’une contrebande organisée qui sert les intérêts de quelques acteurs soutenus par leurs liens privilégiés avec les autorités locales”, le tout sur fond de corruption, explique Mohamed Benaïssa, président de l’Observatoire du nord des droits de l’Homme.

Selon lui, “ces lobbies sont constitués par les contrebandiers de Ceuta qui soudoient des douaniers pour que la marchandise ne soit pas contrôlée, et par ceux qui réceptionnent côté marocain et stockent dans des garages à Fnideq avant de redistribuer” sans payer de taxes.

Ce commerce transfrontalier génère un autre trafic: celui des certificats de résidence. En vertu d’un accord entre le Maroc et l’Espagne, les Marocains résidant dans les villes proches (Fnideq, M’diq, Martil et Tetouan) n’ont pas besoin de visa pour accéder à Ceuta.

Or, 65% des femmes porteuses ne résident pas dans les villes exemptées de visa, selon Mohamed Benaïssa, qui souligne qu’aucune des quatre décédées en 2017 n’était de la région.

Ces travailleuses journalières venues d’autres régions doivent payer un pot-de-vin (de 300 à 500 euros) pour obtenir une domiciliation dans l’une de ces quatre villes et être ainsi exemptées de visa, d’après des témoignages recueillis sur place.

“Les autorités ont sanctionné par le passé certains fonctionnaires pour ces pratiques”, assure M. Benaïssa.

Ahmed Bouyouzane accuse, lui, “des fonctionnaires locaux de s’être enrichis grâce à ce trafic” et fustige des “responsables de la police et de la douane corrompus”.

Les autorités marocaines promettent régulièrement d’améliorer les choses, mais le sujet reste sensible.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (26)

    • Rifas

      Rifas

      Rifas
      07 Oct. 2017 à 09:38
      “femmes-mulets” NON ce sont des “femmes courage” OUI ce sont des
      “Femmes dignité” OUI
      Les femmes mulets sont celles qui font de leur croupe un business

    • Rifas

      Rifas

      Rifas
      07 Oct. 2017 à 09:38
      “femmes-mulets” NON ce sont des “femmes courage” OUI ce sont des
      “Femmes dignité” OUI
      Les femmes mulets sont celles font de leur croupe un business

    • Rifas

      Rifas

      “femmes-mulets” NON ce sont des “femmes courage” OUI ce sont des
      “Femmes dignité” OUI
      Les femmes mulets sont celles font de leur croupe un business

    • HONNETE

      HONNETE

      Imaginer le même phénomène qui peut être reproduit dans le cas ou Ferhat Mhenni arrive à séparer une petite terre de l’Algérie et la matera sous la gouvernance de la France. Imaginer ce qui va se passer sur les frontières !

    • isdiss

      isdiss

      Au département pays arabes a l’onu et au pentagone ainsi qu’l’otan il y a une circulaire qui donne le pouvoir aux plus faibles plutôt qu’à la force gouvernante . Il y a clairement un sorte de brevet d’inventeur sur la carte du Maroc déposé par Alger. Les honoraires sont bel et bien payé par le peuple algérien. Alors numidz tu peux lire a loisir les cartes du monde avec ce que les algériens veulent y voir. Ça a été réglé en bling bling.

    • skyV

      skyV

      Cet article nous est destiné pour nous remonter ces informations dont j’ignore honnêtement en tant qu’Algerien et cela m’émeut et par son biais Je tiens à rendre hommage à ces vaillantes et magnifiques femmes qui travaillent avec dignité et honneur pour subvenir aux besoins de leurs familles en optant pour une vertu universelle qu’est le travail elle doivent être fortes mentalement pour effectuer ces tâches éprouvantes physiquement je réitère à rendre hommage à ces femmes exemplaires de courage et de dévouement et surtout la sincérité de mon estime

    • Frida

      Frida

      Mieux vaut ça que de se prostituer. Ces femmes courageuses font ce travail parce qu’elles n’ont pas d’autres ressources surtout si elles ont des enfants et personnes âgées à charge. Elles méritent tous les honneurs si elles font cette activité pour une juste cause. Hommage à vous femmes de bravoure et de courage. Gardez la tête haute car il n’y a pas de sot et ou sous métier.

    • NumideDZ

      NumideDZ

      Tout mon respect pour ces BRAVES DAMES courageuses qui affrontent la cruauté de la vie quotidienne, elle me rappellent des scènes d’un lointain souvenir d’enfance en Kabylie, les femmes mêmes vieilles portaient sur leur dos une montagne de branchages qu’elles ont ramassé ” dhi lakhla “, (dans les forets boisée du Djurdjura)..ces scènes complètement disparue de du paysage kabyle sous la généralisation du gaz de villes dans toutes les dacheras
      Ce qui me répugne dans tout ça, c’est le système du makhzen et de l’autre coté le système colonial espagnole, ces BRAVES DAMES elle sont entre les deux…

      Avec tous mes respects Mesdames.

    • Noisy

      Noisy

      L’article est bien …c’est la réalité et il est adressé a nous les algériens choses que nous n’avons pas chez nous ….nous sommes très curieux de ce qui se passe chez nos voisins…..la question que se pose les algériens comment ça se fait que vous ne récupérez ce lopin de terrain qui marocain …si c’était nous il y’a bien longtemps qu’on la récupérer

      • leonidas

        leonidas

        @noisy,ça fait longtemps qu’on l’aurai récupéré,si les algeriens nous aurait pas embeter avec le sahara…notre regard et notre combat est d’abord au Sud,le Maroc lutte d’abord pour la récuperation définitive de la plus grosse partie de son territoire,les toutes petites villes de Ceuta et Mellila viendrons ensuite

      • NumideDZ

        NumideDZ

        Un raccourci facile est gratuit de se cacher derrière l’Algérie, je reviens à la fameuse expression sur l’autruche ” une façon de cacher la tête dans le sol “, alors que le problème du Sahara occidental, c’est un problème onusien inscrit dans l’agenda des territoires à décoloniser dont plusieurs pays ne reconnaissent pas le souveraineté de votre pays sur ce territoire occupé. Même si demain l’Algérie ne va plus soutenir le peuple sahraoui, vous croyez que ça va changer sur quoi que ce soit, les sahraouis continueront de se battre même s’il restera un seul sahraoui sur terre, mais vous comprendrez jamais ça du moment que la tête enfuie dans le sable

      • NumideDZ

        NumideDZ

        Un jour je suis rentré dans un grand magasin parisien qui vende des cartographies, des globes terrestres, de tous les continents et de tous les
        pays, comme je suis quelqu’un qui aime la cartographie j’ai passé une heure dans ce magasin a contempler l’univers cartographique où on voit clairement sur toutes les cartes et globes terrestres un territoire appelé Sahara occidental séparé par une ligne du territoire marocain, on voit aussi ça sur Google Maps et Google Earth, Maps Apple, etc..et tout ça c’est la faute de l’Algérie qui a influencé les cartographes et les géants informatiques de la silicone Valley dont Google et Apple..etc

      • leonidas

        leonidas

        @numideDZ et pourtant c’est la verité car récupérer Ceuta et Melillia reviens a entrer en conflit diplomatique et au pire militaire avec l’Espagne,hors a cause du conflit du sahara dont le polisario est,je rapel crée,financé et armé par l’Algerie,le Maroc ne peux pas engager quoi que ce soit pour la récupération des 2 villes pour le moment en plus de risquer de perdre le soutien espagnol..les forces militaires etant préparé exclusivement en cas d’agression polisarienne voire algerienne aussi lâche qu’ils sont,ne raterons pas de profiter de l’occasion d’envahir le sahara en cas de guerre Maroc Espagne
        alors oui je le répète nous ne pouvons pas récupèrer ces 2 villes tant que le boulet algerien qui plus est “frere” (c’est ça le pire) est sur notre dos
        si demain le polisario disparait,le peu de vrais saharaouis marocains rentrerons au pays,les autres retournerons dans leurs pays d’origine en Algerie,au Mali,en Mauritanie et au Niger..

      • leonidas

        leonidas

        @numideDZ a partir du moment où vous hébergez financez armez une entité separatiste,cela fait de vous le principal probleme du conflit,mais jamais tu l’avouera,l’autruche algerienne c’est la plus redoutable des hypocrites

      • leonidas

        leonidas

        @NumideDZ j’ai oublier de dire qu’il n’y a que les algeriens qui parle de decolonisation quand l’ONU parle d’autodetermination dont l’autonomie en fait partie…autrement si c’etait une décolonisation,il y n’aurait pas eu besoin de faire de referemdum,comme en palestine qui elle,est une vraie affaire de décolonisation,on va pas proposer par exemple aux palestiniens de voter un referemdum pour choisir entre le maintien des colonies et de la presence israelienne et la creation d’un etat palestinien c’est absurde..tu vois la difference entre décolonisation et autodetermination?zut! je pense que tu dois avoir la tete encore sous terre l’ami!!

      • NumideDZ

        NumideDZ

        Sans aller très loin au Proche orient, (il parait que Israel c’est votre référence) il y a un pays qui s’est battu pendant 7 longues années contre une puissance coloniale, une guerre de DECOLONISATION, qui a mobilisé 3 millions de soldats français en espace de 7 ans, et des milliers de morts des deux cotés, le conflit s’est terminé sur l’indépendance sous un REFERENDUM D’AUTODÉTERMINATION (1er juillet 1962) dont les habitants ont voté très largement pour l’indépendance totale de leur pays, ce pays s’appelle l’Algérie, votre voisin de l’Est…Je vois que tu connais rien en histoire…alors ne parle pas de sujets que tu maitrises pas

      • NumideDZ

        NumideDZ

        Je conserve encore et jalousement les cartes d’électeurs de mes parents nés durant les années 30 et qui on vécu le colonialisme, ils ont voté avec ces cartes le jour du référendum du 1er juillet 1962 qui a mis un terme à la guerre de décolonisation et en consacrant formellement l’indépendance de l’Algérie

      • leonidas

        leonidas

        @numideDZ avant 1962 on parle de l’Algerie francaise (F.R.A.N.C.A.I.S.E)crée et géré entièrement par la France ,avoir fait un referendum d’autodetermination fût logique pour vous,et puis ça prouve que vous etiez rattaché a la France tel un département a part entiere,tout comme pour la Grande bretagne et son écosse,l’Espagne et sa Catalogne…la Palestine ne s’est jamais fait appelé la “Palestine Israelienne”

      • NumideDZ

        NumideDZ

        @leonidas
        06 Oct. 2017 à 22:05
        ” on parle de l’Algerie francaise (F.R.A.N.C.A.I.S.E)crée et géré entièrement par la France ”

        J’ai remarqué qu’il y a deux catégories qui parlent de l’Algérie ” crée par la France “, 1° il y a les pieds noirs nostalgiques de « l’Algérie française » qui n’ont pas encore digérés l’indépendance de l’Algérie et oubliés dans les poubelles de l’histoire, 2° et les marocains lobotomisés par la propagandes du palais. Ecoute petit, on a pas choisi la France comme vous l’avez choisi sous le protectorat, la France elle est rentré par les armes et conquis le pays après des langues batailles de 1830 jusqu’a 1875 et elle est sortie avec les armes le pieds au cul après 7 longues années de guerre au prix des milliers de morts algériens.

      • NumideDZ

        NumideDZ

        «  L’Algérie française » dont tu parles et «  crée par la France », c’est une parenthèse dans les 2000 ans d’histoire de notre pays qui remonte à la Numidie antique, elle avait sa langue, son économie, sa monnaie, l’organisation de l’État, l’urbanisation, les arts et les techniques, les coutumes et la religion. quand les rois Masinissa et Jugurtha faisaient la guerre contre Rome, les gaulois vivait encore dans les ténèbres et le nom « El Djazaïr » est la continuité de l’État Numide, ce nom existait déjà depuis 900 ans. Les géographes européens ont reprit le nom « El Djazaïr » à leur façon« Algeri », vers 1600, j’ai déjà vu des cartes géographiques qui datent de 1400 dont le nom de de notre pays désigné « Algeri » que les français ont reprit durant la conquête, qui a donné par la suite le nom actuel et francisé : « Algérie ». Tous les pays du monde ont la mutation de leur nom au fil des siècles.

      • NumideDZ

        NumideDZ

        Je vois que je perd mon temps avec un lobotomisé ça sera mon dernier message et tu peux continuer de bénéficier de la liberté de ton dans un site algérien pour t’exprimer librement sur ta soit disante souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental…alors que nous on a pas ce privilège sur les sites marocains

      • leonidas

        leonidas

        @numideDZ je m’en fout de tes contes de Grimm tah bab-el oued…l’etat numide etait algerien??des cartes de “l’Algeri” de 1400 dis tu?? j’aurais aimé entendre ces rois crier “unus duo tres vivam l’Algeri”(en latin) mdrrr non mais le pire c’est que tu est serieux dans ta betise
        sinon en y repensant comment se fait til que vous ayez fait un referendum d’autodetermination?on fait pas de referendum apres avoir chasser le “colonisateur”,c’est pas tres logique,ça m’intrigue, a moins d’un cessez le feu,ce qui voudrais dire que la France a en faite arretez de se battre..si le non l’avait emporté,la France serait resté alors??

      • leonidas

        leonidas

        “bénéficier de la liberté de ton dans un site algérien pour t’exprimer librement”
        tu deja vu un debat algerien maroain sur Algeriepatriotique? les marocains sont censuré

      • Volubilis

        Volubilis

        @Noisy et NumideDz
        Ne mélangeons pas les problèmes. Nous ne parlons pas du Sahara ici. Pour Ceuta et Melilia le Maroc procède différemment. Le Maroc est méthodique au cas où vous ne l’aurez pas compris. Il poussera L’Espagne à les lâcher comme ce fût le cas pour la Sahara. La technique: l’asphyxie économique. ça a commencé avec TangerMed qui s’accapare une grande partie du trafic passager. Nador va avoir un très grand port aussi qui tuera Melilia. Sinon dans ces deux villes, aucune autre activité économique autre que la contrebande et le transport maritime. Un conseil: pas la peine de nous dire: l’Algérie ceci ou l’Algérie cela, ce genre de situation demande de la patience et de la politique et pas des muscles. ça ne sert à rien, contre plus fort que soi.

    • Volubilis

      Volubilis

      C’est un très bon article sur l vie de ces femmes que je connais. C’est quoi le but ? Ces femmes gagnent leur vie dans le cadre des relations d’aujourd’hui entre le Maroc et l’Espagne, relations qui évoluent. Ils étaient pire et ils seront meilleures. Ceuta comme Melilia sont des fardeaux économiques. Et c’est comme cela qu’elles sont financées par l’Espagne: la contrebande. Le Nord du Maroc se développe de plus en plus. Il faut du temps. Il arrivera un moment où ces femmes trouveront toutes du travail au Maroc. Ceuta mourra de sa belle mort et sera lâchée par l’Espagne. En attendant ces femmes souffrent mais gagnent leur vie DIGNEMENT sans ASSISTANAT.

    • isdiss

      isdiss

      Les
      articles sur le Maroc sortent de chez tsa comme des petits pains. On se demande si c’est un site marocain ou algérien ou un aliène qui ratisse large.

  • À la une

    Communiqué. Non à la censure de TSA

    Les éditeurs de 16 médias électroniques algériens se sont réunis ce dimanche 22 octobre 2017.…

    Les éditeurs de 16 médias électroniques algériens se sont réunis ce dimanche 22 octobre 2017. Ils ont adopté le communiqué suivant :

    Le blocage de l’accès au site électronique TSA…

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close