search-form-close
Flambée du Covid-19 : les spécialistes alertent sur un afflux massif de malades dans les hôpitaux

Flambée du Covid-19 : les spécialistes alertent sur un afflux massif de malades dans les hôpitaux

Signe que les contaminations au Covid-19 sont en augmentation constante en Algérie, les hôpitaux sont au bord de la saturation. Le CHU de Blida connaît un « afflux important » de malades atteints de Covid-19, alerte le Pr Abderrazak Bouamra, chef de service épidiomologique dans cet hôpital, dans une déclaration à l’ENTV, ce mercredi 8 juillet.

Il fait part d’une « forte pression » sur les différents services avec des taux d’occupation des lits en augmentation. « Jusqu’ici, nous arrivons à prendre en charge ces cas. Toutefois, si on continue sur cette cadence, on aura davantage de pression en termes d’hospitalisations. Nous risquons alors d’arriver à un stade où nous ne pourrons pas prendre en charge tous les malades au niveau de l’hôpital », prévient Pr Bouamra.

Au CHU Nafissa Hamoud (ex-Parnet) à Alger, la situation n’est pas meilleure. Le service Covid affiche également complet, comme nous le confirme Pr Belkacemi chef du service Covid. « Le service est complet. J’ai eu pas mal de malades ce matin (mercredi 8 juillet, NDLR) que j’ai dû orienter soit pour traitement à domicile soit dans d’autres hôpitaux », explique-t-elle dans une déclaration à TSA.

Les malades hospitalisés sont des cas « lourds », indique Pr Belkacemi. Dans un témoignage vidéo diffusé sur Facebook, un patient admis de justesse ce mercredi matin, assure avoir tout le temps respecté le port du masque, mais malgré cela, il a eu la malchance d’attraper le virus. Les symptômes qu’il a ressentis consistent principalement en une forte fièvre. Le malade lance un appel à partir de son lit d’hospitalisation à la population et surtout aux récalcitrants de faire attention.

« Ceux qui ne sont pas atteints par l’épidémie prétendent qu’elle n’est pas grave, mais pour ceux qui l’ont contractée elle est vraiment dangereuse », souligne le patient.

Pour les professionnels de la santé, seul le respect des mesures barrières est à même d’aider à réduire ces flux de malades vers hôpital.

Le Pr Bouamra déplore que la chaîne de transmission du virus « n’ait pu être cassée » jusqu’ici. « La transmission d’individu à individu demeure encore. Par conséquent, le citoyen joue un rôle important dans l’interruption de cette chaîne des contaminations en observant les mesures barrières », a soutenu Pr Bouamra. Le port du masque, la distanciation sociale, le lavage des mains sont les trois recommandations des spécialistes de santé publique.

Le chef du service d’épidémiologie du CHU de Blida considère que le véritable problème réside dans le non-respect de ces mesures.

« Lorsque les médecins recommandent à un citoyen de rester chez lui s’il est contaminé au Covid, il doit s’y conformer », souligne Pr Bouamra qui exhorte également la population à respecter le confinement partiel.

« Si on ne respecte pas toutes ces recommandations sanitaires, la transmission va rester et nous n’allons pas venir à bout de la maladie. En revanche, si on prend au sérieux ces consignes en les appliquant effectivement, nous arriverons à bout de l’épidémie », assure le spécialiste.

  • Les derniers articles