search-form-close

Importations frauduleuses : des transitaires radiés à Annaba

Des commissionnaires en douane (transitaires) ont été impliqués récemment dans des importations frauduleuses effectuées par des opérateurs économiques inscrits au Fichier national des fraudeurs, a annoncé lundi la Direction générale des Douanes (DGD), via l’agence officielle.

Il s’agit de quinze opérations d’importations illégales engagées par cinq opérateurs économiques nationaux pour un montant global de 3,4 millions de dollars, selon la même source.

| LIRE AUSSI : Plus de 120.000 opérateurs économiques inscrits au fichier des fraudeurs

En raison de précédentes affaires frauduleuses, ces 5 opérateurs économiques, activant à Alger et à Annaba notamment, étaient déjà fichés comme fraudeurs et, donc, interdits de l’activité d’importation, explique la même source.

Une fois fichés, ces opérateurs avaient, en conséquence, vu leur Numéro d’identification fiscal (NIF) bloqué par le Système d’information et de gestion automatisée de dédouanement (SIGAD) et ne pouvaient, donc, plus procéder à des opérations d’importation.

Afin de contourner cette interdiction, une collusion s’est formée entre ces importateurs et quatre transitaires à travers une manoeuvre par laquelle ces derniers ont enregistré les 5 opérateurs économiques comme étant des organismes spécifiques (associations, corps diplomatique…) auxquels le règlement de la procédure douanière, en cas d’importation, les dispense d’avoir un numéro d’identification fiscal et les assujettit à une autre procédure spécifique appelée “code 9”, selon la DGD.

Mais un contrôle croisé des banques avec le système SIGAD a permis de lancer l’alerte et de débusquer ces actes délictueux, expliquent les mêmes responsables en précisant que les conteneurs des marchandises concernées ont été bloqués au port tandis que les opérations de transfert de devises n’avaient pas encore été effectuées.

Parmi ces opérateurs économiques, l’un, activant à Annaba, a en outre fait une fausse déclaration de marchandises en ayant déclaré l’importation de 20 conteneurs de panneaux photovoltaïques, alors qu’en réalité, 18 conteneurs étaient chargés de téléviseurs à écran plasma et deux seulement contenaient réellement des panneaux photovoltaïques.

Selon les responsables de la DGD, les quatre transitaires ont été suspendus à vie de leur activité et leur agrément retiré alors qu’une action en justice a été engagée contre les cinq importateurs.

close