search-form-close
Incendie meurtrier à la maternité d’El Oued : trois personnes condamnées à la prison

Incendie meurtrier à la maternité d’El Oued : trois personnes condamnées à la prison

Trois condamnations et quatre acquittements ont été prononcés lundi par le tribunal des délits d’El-Oued dans l’affaire de l’incendie à la maternité de l’établissement hospitalier spécialisé Mère-Enfant « Bachir Bennacer », qui avait causé la mort de huit nourrissons.

Une peine d’une année de prison ferme, assortie d’une amende de 100.000 DA, a été prononcée à l’encontre de deux individus pour « négligence », à savoir le directeur de l’EHS Mère-Enfant « Bachir Bennacer », le contrôleur médical (chargé de la permanence) étant également sous-directeur chargé des activités médicales, rapporte l’agence officielle.

Une condamnation à six mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 50.000 DA, a été prononcée à l’encontre de la coordinatrice chargée de la gestion de la maternité, poursuivie également pour « négligence ».

Les chefs d’inculpation de « laisser-aller et négligence ayant entrainé la mort accidentelle » ont été abandonnés.

Quatre autres prévenus, en l’occurrence la chargée du contrôle médical, la cheffe-service de pédiatrie néonatale, un agent d’entretien et une infirmière de nationalité cubaine, ont été acquittés.

Le procès des sept prévenus avait eu lieu la semaine dernière en présence de plus de 27 avocats.

Quatorze témoins ont été entendus, dans le cadre de ce procès, par le juge des délits, la plupart appartenant au corps médical et paramédical exerçant à la maternité, dont quatre infirmières de nationalité cubaine et 10 témoins nationaux (sept femmes et 3 hommes), alors que cinq autres témoins ont fait défection.

Sept mis en cause avaient été placés en détention provisoire, le 25 septembre dernier, par le magistrat instructeur du tribunal d’El-Oued, pour les chefs d’inculpation de « laisser-aller et négligence ayant entrainé la mort accidentelle », et « dilapidation de deniers publics ».

Une enquête sécuritaire et judiciaire avait été ouverte concernant l’incendie enregistré à la maternité relevant de l’EHS « Bachir Bennacer », sise au quartier du 17 octobre à El-Oued, et ayant couté la vie à huit (8) nourrissons (3 par brulure et 5 par asphyxie), suite, selon les enquêtes préliminaires, à un court-circuit électrique d’origine d’un appareil anti-moustique.

Les services de la protection civile ont fait état, le 24 septembre 2019 vers 3h52, de la mort de 8 nourrissons, entre brulés et asphyxiés par la fumée de l’incendie, et ont secouru 76 autres personnes (11 nourrissons, 37 parturientes et 28 travailleurs et travailleuses de la structure de santé).

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close