search-form-close
  • Brent: $50,56-0,47%
  • Taux de change: 1 € = 126,62 DZD (Officiel), 192.50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Kerbadj : « Pas de contact avec Zetchi »

Le contact est rompu entre les présidents de la FAF et de la LFP, Kheïreddine Zetchi et Mahfoud Kerbadj respectivement, depuis la première réunion du nouveau Bureau fédéral de la Fédération.

« Je n’ai aucun contact avec le président de la FAF. Je n’ai aucun problème ou conflit non plus avec lui. On est dans l’obligation de travailler la main dans la main dans l’intérêt du football national. Zetchi doit collaborer avec toutes les ligues, pas seulement la LFP », a déclaré Kerbadj, hier soir sur le plateau de Dzair News et ce vendredi matin sur les ondes de la Radio Algérienne, tout en révélant qu’il n’a pas été convié à la dernière réunion pour l’élaboration du calendrier de la fin de saison. « C’est le vice-président de la LFP, Faouzi Guellil, qui a été invité à cette réunion. Guellil m’a appelé et je l’ai autorisé à se rendre à la FAF pour ne pas envenimer la situation. Je tiens à préciser que mon absence à la dernière réunion du Bureau fédéral est due à des raisons professionnelles (il est le DG de l’Imprimerie officielle). On m’a invité au dîner organisé en l’honneur du nouveau sélectionneur national, Lucas Alcaraz, mais je m’en suis excusé. Je vais assister sans problème à la prochaine réunion du Bureau fédéral. Je n’ai aucun problème avec Zetchi et les membres du BF. Je m’entends bien avec tout le monde », précise Kerbadj que les présidents de clubs ont « forcé » à honorer son mandat à la tête de la LFP, jusqu’en 2019.

| LIRE AUSSI : LNF : Kerbadj reste, et après ?

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

    41Entretien avec Noureddine Boukrouh : « Où va-t-on comme çà ? »
    Il y a 12 heures

    Noureddine Boukrouh est fondateur du Parti du renouveau algérien (PRA) qu’il a…

    Noureddine Boukrouh est fondateur du Parti du renouveau algérien (PRA) qu’il a présidé jusqu’en 1992. Il a notamment été ministre du Commerce sous Bouteflika. Depuis quelques années, il ne s’exprime que très rarement sur les questions politiques. Dans cet entretien, il revient sur les derniers événements au sommet de l’État. ENTRETIEN.

    Quel regard portez-vous sur la nomination à la tête du gouvernement d'Abdelmadjid Tebboune, en remplacement d'Abdelmalek Sellal ?
    Les raisons du remplacement de M. Sellal par…

  • L'Actualité en temps réel

  • International