search-form-close
La CAF attribue la CAN 2021 au Cameroun et celle de 2023 à la Côte d’Ivoire

La CAF attribue la CAN 2021 au Cameroun et celle de 2023 à la Côte d’Ivoire

Le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 au Cameroun, a poussé la Confédération africaine (CAF) à apporter des modifications pour les éditions 2021 et 2023. Le président de la CAF le Malgache Ahmad Ahmad a annoncé la décision du Bureau exécutif d’attribuer la CAN-2021 au Cameroun, que devait initialement organiser la Côte d’ivoire, cette dernière organisera celle de 2023.

“Les infrastructures vous le savez très bien, avec un taux de finition entre 50 et 55%. Nous ne pouvons pas aller dans un stade ou dans un hôtel dont la construction vient à peine de s’achever et y amener 500 jeunes footballeurs professionnels. Il y a aussi le rapport de la visite d’inspection, tout ça c’est réel. La CAF a payé lourd, nous ne pouvons donc pas nous amuser. Lorsqu’on est responsable, il faut regarder les choses de manière générale, puis détaillée et après, prendre des décisions même si elles nous font mal. Ce n’était pas facile pour nous. Si on s’est réuni pendant dix heures, c’était pour cette raison. Et donc, c’est pour cela qu’on a pris cette décision car on a constaté que même la Côte d’ivoire ne serait pas prête pour 2021. Pour arranger les choses de manière humaine, nous décalons donc toutes les CAN pour donner plus de chance au Cameroun afin qu’il réalise les infrastructures et nous allons les accompagner de près afin qu’ils soient prêts en 2021. On organisera donc la CAN 2021 au Cameroun et la CAN 2023 en Côte-d’Ivoire. C’était la décision prise par le Comité exécutif”, a affirmé le patron de la CAF dans un entretien accordé à Afrique Média TV, cité par le journal Eco Matin.

Le Bureau exécutif de la CAF, réuni vendredi à Accra (Ghana) a retiré l’organisation de la CAN-2019 au Cameroun, en raison du retard accusé dans les travaux des infrastructures sportives devant accueillir la compétition. Le président de la CAF ne s’est pas prononcé en revanche sur le sort de la Guinée, censée abriter la CAN-2023.

“Nous sommes confiants. Nous avons pris de bonnes décisions pour le bien du football africain selon les règles et les statuts des compétitions de la CAF. Tout est clair. Si vous parcourez le règlement de la CAN, l’article 25 et l’article 92 notamment. Nous n’allons pas faire comme les autres, retirer l’organisation d’une CAN à un pays et le laisser tomber, non. Et, je l’avais toujours dit, pour développer le football africain, on doit coopérer avec les gouvernements, surtout avec les Chefs d’État. Je le précise bien, surtout avec les Chefs d’État. Parce que nous savons aussi ce qui se passe chez nous que ce soit à Madagascar ou chez vous autour d’un Président de la République”, a-t-il ajouté.

La CAF a mis en place un cabinet pour désigner un nouveau pays hôte pour la CAN-2019, dont le nom sera connu d’ici au 31 décembre. Le Maroc ou l’Afrique du Sud sont bien placés pour remplacer le Cameroun. L’Algérie n’est pas intéressée. 

close