search-form-close
La crise du Golfe nuit à la sécurité régionale, selon Tillerson

La crise du Golfe nuit à la sécurité régionale, selon Tillerson

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a appelé mardi le Qatar et les quatre pays qui le boycottent à mettre fin à la crise diplomatique qui dure depuis plus de huit mois, en affirmant qu’elle nuisait à la sécurité régionale.

L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l’Egypte et Bahreïn ont rompu le 5 juin toutes leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l’accusant de soutenir des mouvements extrémistes et de se rapprocher de l’Iran, grand rival régional de Ryad.

Doha nie soutenir des groupes extrémistes.

Présent à Koweït pour assister à une réunion de la coalition antijihadistes menée par les Etats-Unis, le chef de la diplomatie américaine a affirmé que son pays œuvrait au règlement de la crise du Golfe.

“Ce genre de divisions est contreproductif pour la sécurité de la région”, a indiqué M. Tillerson, s’exprimant au côté de son homologue koweïtien lors de cette réunion.

Le Qatar abrite la plus grande base américaine au Moyen-Orient, al-Udeid, qui compte quelque 10.000 soldats américains.

close