search-form-close
La France va renforcer la surveillance des mosquées après l’attentat en Nouvelle-Zélande

La France va renforcer la surveillance des mosquées après l’attentat en Nouvelle-Zélande

Les autorités françaises ont annoncé, ce vendredi 15 mars, avoir décidé de renforcer la surveillance des lieux de culte dans le pays. « Par précaution, j’ai immédiatement appelé nos préfets à la plus grande vigilance et leur ai demandé de renforcer la surveillance des lieux de culte de notre pays. Des patrouilles seront assurées à proximité des espaces confessionnels », a annoncé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

Cette décision intervient après le carnage perpétré en Nouvelle-Zélande : au moins 49 musulmans ont été tués dans des attaques qui ont ciblé deux mosquées. L’attaque aurait été perpétrée par un militant d’extrême-droite.

En France, la communauté musulmane est sous le choc. « Cette tragédie abjecte démontre une fois de plus que l’islamophobie est un mal qu’il faut combattre sans relâche », a réagi Ahmet Ogras, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM). Il a pointé du doigt « les paroles médiatiques déversées par des prêcheurs de haine ».

« Les musulmans de France sont choqués par cette violence meurtrière qui se manifeste à l’autre bout du monde et prient Dieu que la paix soit préservée dans notre pays », indique, de son côté, le recteur de la Grande Mosquée, Dalil Boubakeur, dans le communiqué.

close